fr
enesitptdeplnlruid

Le guide ultime pour créer un business plan de A à Z sans rien dépenser

show table of contents

Document de référence pour quiconque souhaitant se lancer dans l’entrepreneuriat, le business plan va vous permettre de poser les bases de votre projet. Stratégie, plan financier, construction, on va tout aborder aujourd’hui. Alors on s’accroche 🎢 et on prend le maximum d’infos.

Quand il s’agit de faire de la préparation en amont, on a souvent un peu la flemme. Un business plan, ça sonne compliqué, ça paraît long à faire et surtout pas très fun. Mais restez avec nous et on vous promet de vous simplifier toutes les notions pour que vous abordiez cette grande étape avec un œil 👁️ complètement nouveau.

Le business plan, késako ?

Si vous vous décidez à vous lancer dans la grande aventure de l’entrepreneuriat, c’est une étape fondamentale par laquelle vous allez devoir passer. On va tout d’abord définir ce qu’est un business plan pour qu’on puisse comprendre à quoi il va nous servir et puis surtout comment s’en servir.

Pour une définition claire et précise, un business plan est un document qui a l’objectif de donner le maximum d’informations sur votre projet à un décideur. Il est impératif de répondre à ces différentes questions pour que le business plan soit pépite 🍪 :

  • Quel est votre produit ?
  • Quels sont les concurrents sur le marché ?
  • Qui est la personne qui est à l’origine du produit ?
  • Quelles sont vos cibles 🎯?
  • Quelles vont être les étapes clés dans votre projet ?
  • Quel est votre budget prévisionnel ?
  • Comment allez-vous communiquer sur votre offre ?
  • Que prévoyez-vous comme retour sur investissement ?
  • Quels logiciels allez-vous utiliser ?
  • Quels canaux allez-vous utiliser pour la promotion de votre produit ?
  • Quelle est la valeur ajoutée de l’offre ?

Il est vrai que cela commence à faire beaucoup de questions mais, vous verrez que si vous faites ça aux petits oignons 🧅, votre stratégie n’en marchera que mieux par la suite.

Bien entendu, on ne peut pas faire un business plan n’importe comment, il y a une structure à respecter, des points à aborder au fur et à mesure de la lecture du document pour qu’on puisse comprendre tous les enjeux liés à votre solution.

La structure du business plan

Pour faire un business plan, vous allez devoir le structurer comme nous l’avons mentionné un peu plus tôt 👆 dans cet article. Vous aurez donc besoin :

  • Du résumé.
  • D’une présentation de vos équipes et de vous-même.
  • De la description de votre projet.
  • De l’estimation de votre budget.
  • D’une étude de marché.
  • De la stratégie que vous allez mettre en place.
  • Des éléments de votre organisation.

Nous allons donc se focaliser sur chacun des points dont nous venons de citer.

Le résumé

Impossible de faire l’impasse sur cette étape ❌, c’est ce qui va donner toutes les grandes lignes de votre projet, les points clés à celui qui va les lire. C’est dans ces lignes que vous allez attirer le décideur ou non, il vaut mieux donc ne pas se louper. Faites-en sorte qu’il donne tous les éléments qui donnent envie d’animer votre projet. Comme vous l’aurez donc compris, l’entrée en matière, c’est le résumé ou encore « l’executive summary » qui ne doit pas dépasser plus de deux pages. Dans ces deux pages, le décideur doit comprendre de quoi il s’agit et quels sont les enjeux de votre projet.

Présentation d’équipe

C’est dans cette partie que vous allez valoriser ce qui concerne vos compétences et celles de vos équipes si vous en avez. Prenez le temps de le faire bien avec une mise en avant des savoirs de chacun et de leur complémentarité. Si vous êtes seul, ce n’est en aucun cas un problème.

Faites comme si vous mettiez en avant votre CV, votre parcours, vos expériences, tout ce qui fait que vous en êtes arrivé là.

Présentation du projet

Dans la partie « présentation du projet », vous allez parler de l’idée en elle-même. C’est la présentation de votre activité. Vous allez expliquer pourquoi cette idée vous est venue, pourquoi vous voulez vendre ce produit plutôt qu’un autre. Parlez de vos différentes motivations quant à l’accomplissement de ce projet et de vos objectifs que vous souhaiteriez atteindre d’ici une période définie. Mettez en avant les atouts 💡 du projet et ce qui potentiellement se démarque de la concurrence.

L’estimation du budget

Dans l’estimation du budget 💰, vous allez obligatoirement devoir parler encore de votre produit ou de votre service pour savoir à combien vous allez le vendre. Quel type de vente allez-vous choisir ? Vente en une seule fois ? Abonnement ? Version Freemium ? Vous allez devoir expliquer dans un langage simple de compréhension les fonctionnalités de votre produit et pourquoi vous le vendez à ce prix.

Business model

Viens ensuite ce que l’on va appeler le « business model ». Si vous ne savez pas ce que c’est, nous allons vous l’expliquer maintenant. Le business model est au cœur ❤️ de votre business plan, c’est un élément clé. Cette partie fondamentale du business plan doit vous permettre de comprendre comment vous allez faire du profit, gagner de l’argent. Il va aussi vous permettre de faire un point sur ce que propose la concurrence, de faire un bilan prévisionnel, le plan de trésorerie ainsi que votre tableau de financement. C’est grâce à ce tableau que vous allez devoir vous décider si vous faites :

  • Du low-cost.
  • Un abonnement.
  • Du haut de gamme.
  • Le peer to peer.
  • Etc…

Pour qu’un business plan soit validé ✅, l’étape du business model est un incontournable. Il vous aidera à mettre toutes les chances de votre côté, à appréhender les coûts et à amortir vos dépenses et à connaître votre possible rentabilité. D’ailleurs, sachez qu’un business model peut se suffire à lui-même puisqu’il va présenter synthétiquement votre projet auprès de vos différents partenaires.

Maintenant que vous comprenez les enjeux de ce business model, nous allons vous montrer à quoi il peut ressembler.

business-plan-business-model

Vous pouvez reprendre exactement le même tableau et répondre aux questions de manière concise et précise afin de donner le maximum d’informations concernant votre produit, vos entrées et sorties d’argent.

Le business model sera toujours présenté avec les points suivants :

  • Les activités-clés.
  • Vos partenaires-clés.
  • Les ressources-clés.
  • Votre proposition de valeur.
  • La relation client.
  • La segmentation client.
  • Vos canaux d’acquisition et de distribution.
  • Les coûts 💰.
  • Les revenus.

Vous avez donc les principaux points à compléter pour votre plan de financement.

Pensez à l’après

Mais ce n’est pas tout, vous devez penser aussi aux capitaux que vous allez investir pour le démarrage du projet, au plan de trésorerie sur 12 mois, à quelle date vous serez rentable (c’est une estimation) et enfin à quelle date vous rembourserez vos dettes (si vous avez emprunté avec des banques).

L’étude de marché

La présence de l’étude de marché dans votre business plan vous permettra de savoir quelles sont les différentes opportunités s’ouvrant à vous sur le marché. Vous l’aurez compris, cette étape ne doit donc pas non plus être négligée.

Vous allez devoir savoir si des personnes sont potentiellement intéressées par le fait d’investir dans votre solution. Bon ok, alors comment on s’y prend ? On va d’abord y aller étape par étape.

La recherche de vos clients

Une des premières choses que vous allez faire, c’est peut-être tenter de créer un questionnaire. Pourquoi pas, même si vous pouvez très bien le faire sans passer par ce canal. Toutefois, si vous décidez de vous lancer dans un questionnaire, ciblez les bonnes personnes depuis le début. Ne laissez pas traîner vos questionnaires sur votre mur Facebook en espérant que vos copains vont y répondre. S’ils correspondent à la cible, alors faites-le, sinon, cela ne sert à rien. Vraiment rien.

Vous pouvez très bien faire du ciblage sur LinkedIn, c’est une excellente source de prospects Btob. Faire du business sur LinkedIn, c’est un excellent moyen de se faire une base de clients. Mais nous n’allons pas nous attarder sur cette partie dans cet article. Nous vous conseillons en revanche de lire cet excellent article pour savoir comment vendre sur LinkedIn.

Ce que l’on veut surtout mettre en avant ici, c’est la définition claire et simple de votre persona.

La définition de votre marché

Dans cette section, vous allez devoir faire comprendre sur quel marché votre entreprise va se développer. Allez-vous vendre votre offre localement ou allez-vous vous étendre sur un autre territoire ? Avez-vous prévu une seule offre ou plusieurs ? Qu’allez-vous mettre en place pour faire évoluer votre produit ? Les concurrents sont-ils nombreux ? La concurrence est-elle directe ? Indirecte ? Les deux ?

Qui avez-vous identifié comme acteurs ? Vos utilisateurs ? Vous devez connaître vos utilisateurs pour savoir ce qu’il se fait sur le marché. Allez-vous vous placer sur un marché de niche ? Ou au contraire sur un marché de masse ?

La demande sur le marché

Dans cette étude de marché, il va aussi falloir connaître la taille 🍆 du marché et quel est le nombre de demandes pour l’offre que vous souhaiteriez mettre en place. Savez-vous combien de personnes achètent ce même type de solution ? Il faut que vous vous penchiez sur l’analyse de la demande qu’il peut y avoir sur ce marché.

On va se pencher sur tous les comportements possibles du client :

  • Le moment où il achète ainsi que l’endroit et l’occasion pour laquelle il achète cette offre.
  • On cherche à connaître les retours du client sur ces produits (on peut les retrouver sur la fiche Google par exemple ou par le biais de Trustpilot) sur les sites des concurrents.
  • Les actions que vous pouvez mettre en place pour favoriser l’achat chez un lead.

N’oubliez pas qu’il va aussi falloir segmenter les différents comportements de vos clients. Cela vous permettra de prendre la décision de mettre en avant une particularité du produit ou du service plutôt qu’autre chose.

Le cœur du sujet : l’offre

Une étude de marché sans votre offre ne serait pas une étude de marché. Vous allez devoir en parler dans cette partie. Une fois que vous avez analysé votre concurrent, mettez en avant les fonctionnalités de votre offre :

  • Quelle est votre valeur ajoutée ?
  • À quel prix allez-vous mettre en vente votre solution ? Pourquoi ?
  • Comment vendre 🤑 ce produit ? Sur quels canaux ?

L’analyse PESTEL

analyse-pestel-business-plan

Enfin, dans cette dernière partie de l’étude de marché, vous allez devoir analyser votre environnement en utilisant la méthode PESTEL. Cette méthode vous permet donc de connaître les divers éléments pouvant vous être favorables ou non sur le plan :

  • Politique : Vous devez vous demander s’il existe des tensions sur le marché, est qu’il y a de la stabilité ? Quelle est la politique de fiscalité ?
  • Économique : Quel est le taux de croissance de l’économie ? Les consommateurs ont-ils confiance ?
  • Social : Ici, on se demande quelles sont les valeurs autour du produit ? Y a-t-il des tendances qui changent les comportements d’achat ?
  • Technologique : Le secteur subit-il une forte évolution technologique ? Est-ce fréquent ?
  • Écologique : Dans votre secteur, y a-t-il des mesures prises sur le plan environnemental ? Si oui, comment cela s’organise-t-il ?
  • Légale ⚖️ : Votre marché est-il restreint ? Quel est le cadre réglementaire ? Quelle est la forme juridique qui revient le plus ?

On arrive au terme de l’étude de marché, mais ne vous en faites pas, ce n’est pas encore fini. L’analyse PESTEL vous permet de faire un diagnostic sur le plan externe en vue de préparer votre stratégie. Vous pouvez aussi le coupler avec le Swot qui vous permettra de faire un diagnostic interne, propre à votre produit.

La stratégie à mettre en place

Bon, vous avez défini votre cible, son profil type ainsi que tous les segments d’utilisateurs qui peuvent acheter votre solution. Ici, vous allez chercher à comprendre comment communiquer avec votre client et quelle va être la stratégie la plus efficace pour que votre produit arrive dans les mains de vos cibles 🎯.

En tant qu’entrepreneur, vous devez donc adapter votre offre à vos clients, cela semble logique. Positionnez-vous en fonction de toutes les données que vous avez pu recueillir pour savoir comment vous allez attaquer le marché. Dans la partie stratégie, vous allez devoir décider la manière dont vous allez vous différencier de vos concurrents :

  • Grâce à une stratégie de focalisation : vous vous concentrez uniquement sur un segment du marché, une branche 🌲 qui n’a pas encore été exploitée par vos concurrents et dans ce cas, vous proposez une solution différenciante.
  • Par une stratégie de domination par les coûts : votre produit sera moins cher que celui de vos concurrents puisque vous essaierez au maximum de réduire les dépenses à côté (par exemple la location d’un local en travaillant de chez vous).
  • Avec une stratégie de différenciation : choisissez une fonctionnalité qui vous démarquera de vos concurrents et faites-en sorte que cela soit la valeur ajoutée de votre service. Vous avez un produit sensiblement similaire à celui d’un concurrent ? Oui, mais vous avez X fonctionnalités en plus.

Une fois que vous avez décidé votre stratégie, vous allez devoir réfléchir à votre plan d’actions qui vous permettra d’atteindre vos objectifs. Prévoyez aussi du temps pour analyser les actions que vous allez mettre en place. Quels retours attendez-vous sur vos premières actions ? Qu’avez-vous prévu en cas de démarrage lent ou que votre business ne décolle pas comme vous le souhaiteriez.

Oui, il faut déjà prévoir ce que vous allez analyser.

Business plan : Les éléments de votre organisation

On arrive à la dernière partie du business plan. Cela fait déjà pas mal d’informations à mettre en place mais, on vous l’assure que c’est pour votre bien. Dernière partie pour élaborer son plan : vous allez décrire les moyens dont vous disposez pour mettre en place votre solution :

  • Avez-vous une équipe ? De combien de personnes ? Quelles sont leurs compétences ?
  • Quel est votre planning ?
  • Comment allez-vous mettre en place vos actions dans le temps ⏳?

Quels outils pour faire un business plan ?

Pour que vous puissiez remettre votre business plan à un décideur, il y a plusieurs outils que vous pourrez utiliser. Sachez premièrement que vous n’êtes pas obligé d’être un designer pour remettre un business plan. Vous pouvez très bien utiliser Word si vous voulez faire le minimum. Si vous avez envie de remettre un document plus coloré, avec des images et quelques designs ou pictogrammes, nous vous conseillons donc :

  • Canva. C’est un de nos outils préférés ! Vous avez accès à un nombre colossal d’images et ce, de manière totalement gratuite. Bien entendu, vous pouvez payer l’outil pour avoir accès à la totalité des fonctionnalités et des images de l’outil. Cependant, les fonctions gratuites sont déjà incroyables 🤩 !

business-plan-canva

  • Google Doc : Vous avez même droit à des templates déjà préremplis, vous n’aurez qu’à les compléter.
  • Google Slides : Sur ce lien, vous pourrez retrouver aussi des templates plus graphiques.

google-slides-business-plan

  • Illustrator : Si vous vous sentez l’âme créatrice, vous pouvez aussi complètement personnaliser votre business plan en utilisant Illustrator (le logiciel est payant mais si vous l’avez, il peut aussi vous aider).
  • Tout autre logiciel de mise en page en ligne et hors ligne. Si vous avez un coup de cœur 💓 pour un outil, utilisez-le.

Business plan : Exemple pour se spécialiser dans le SaaS

Pour que vous puissiez avoir une idée en tête 🧠, nous avons décidé de vous montrer un modèle de business plan que vous pourrez réutiliser par la suite en changeant les informations qui sont relatives à votre offre. Alors bien entendu, vous n’aurez pas d’éléments graphiques puisqu’il s’agira que de texte que vous pourrez ensuite changer à votre guise et nous n’irons pas creuser en profondeur puisque tout est complètement fictif (ou presque).

Ici, nous avons décidé de partir sur le business plan d’une start-up se spécialisant dans le SaaS. On ne rédigera pas l’intro ni le sommaire.

Executive summary

Il y a de plus en plus d’utilisateurs friands de nouvelles technologies afin d’automatiser leur prospection sur LinkedIn. Notre but est qu’un outil leur vienne en aide et que chaque utilisateur âgé de 18 à 99 ans puisse s’en servir. Nous voulons rendre l’automatisation facile d’accès pour tout un panel d’utilisateurs.

La solution que nous proposons se nomme Waalaxy et sera créée par 4 personnes : Mr Dupont, Mr Durand, Mme Felix et Mme Martin.

Nous avons choisi Linkedin puisque c’est une base de données qui permet justement de faire de la prospection et de se trouver des clients. Nous avons déjà réalisé plusieurs tests qui se sont avérés concluants et nous recherchons donc : un investisseur/des fonds/de la visibilité…

Présentation de l’équipe

Nous sommes, à ce jour, une équipe de 7 personnes regroupant les compétences suivantes :

  • 2 Développeurs.
  • Senior marketing.
  • Deux commerciaux.
  • Un concepteur de site web.
  • Une spécialiste du Growth hacking.

(Bien entendu, n’hésitez pas à étoffer, nous complétons le minimum).

Présentation du projet

La solution que nous proposons donc s’appelle Waalaxy 👾 et permet l’automatisation à tous. Nous désirons partir sur une solution SaaS.

Le problème

En récoltant les divers avis d’utilisateurs, nous nous sommes rendu compte que ce que proposait le marché était difficile d’accès, qu’il fallait avoir beaucoup de connaissances 🧠 techniques pour automatiser sa prospection.

La solution

C’est pourquoi nous avons décidé de rendre l’automatisation plus facile grâce à un système de guidage à travers les étapes lorsque l’on prospecte sur LinkedIn. Notre outil permettra de créer des campagnes ou scénarios automatisés en imitant le comportement humain. Bien entendu, nous sommes alertes sur les restrictions de LinkedIn, c’est pour cela que nous allons faire en sorte que Waalaxy imite le comportement humain afin qu’aucun compte ne se fasse bannir ❌.

Au début, la solution ne sera disponible qu’au niveau national, mais nous comptons aussi nous implanter sur le marché américain et pourquoi pas d’autres marchés si notre évolution est positive.

Estimation du budget

La solution pourra se prendre au moyen d’un abonnement (favorisant la rétention du client). Un chat sera aussi disponible pour aider les utilisateurs dans leurs différentes campagnes, c’est pourquoi nous préférons l’abonnement. On pourra ainsi assurer l’accompagnement de l’utilisateur.

Il existera ainsi plusieurs plans dont un Freemium pour permettre à l’utilisateur de tester la plupart des fonctionnalités de l’outil. Puis il pourra basculer s’il le désire sur un autre plan avec d’autres fonctionnalités.

business-modele-saas

Étude de marché

Le marché des logiciels se porte extrêmement bien en France. En 2020, le secteur du logiciel augmente de 9% en 2020 par rapport à 2019. On réalise un chiffre d’affaires d’environ 18 milliards d’euros. Il faut savoir que 43% de ce CA est réalisé en SaaS.

Il était donc évident que nous proposions une solution avec un marché qui est en forte croissance.

Pour nos clients, nous avons ciblé les recruteurs (faciliter la recherche de talents sur LinkedIn), les autoentrepreneurs, les start-ups et même les entreprises. On fait particulièrement du btob. En revanche, cela n’empêchera pas de cibler en BtoC.

Pour que nous puissions répondre au maximum de personnes, il y aura donc plusieurs formules d’abonnement selon leurs besoins. Nous ferons évoluer notre offre sur les autres territoires une fois que nous aurons une bonne base de clients au niveau local/national.

Il existe peu de concurrents au niveau national, cependant, beaucoup de concurrents existent aux États-Unis. Lorsque l’on voudra s’implémenter là-bas, nous devrons mettre aussi en place, un atout, qui plaira 💓 aux Américains.

Lorsqu’un client achète une solution de prospection, souvent, c’est par le biais de la recherche sur Internet, on va donc faire de la publicité payante afin qu’ils puissent nous retrouver dans les résultats de recherches. Bien entendu, faire du SEA n’aura que le but de booster notre SEO, qui montera petit à petit mais qui nous donnera une visibilité bien ancrée.

Notre produit sert donc à améliorer la prospection sur LinkedIn grâce à notre logiciel. Plusieurs abonnements seront disponibles pour que l’utilisateur puisse choisir ce qu’il lui convient au mieux.

Stratégie à mettre en place

Afin de communiquer 📣 au mieux avec nos prospects et nos clients, nous allons utiliser la plateforme avec laquelle ils vont prospecter aussi : LinkedIn. Les réseaux sociaux vont être le moyen pour nous de montrer que l’on existe mais pas uniquement. En effet, nous allons aussi atteindre nos clients par le biais de publicités. Nous avons aussi fait le choix d’intégrer un support uniquement en chat. Aucun appel ne sera pris.

Éléments de l’organisation

Comme cité plus en amont dans ce document, nous avons une équipe de 7 personnes avec des compétences différentes mais complémentaires. Nous allons beaucoup nous retrouver pour travailler sur le projet ensemble, afin de nous mettre d’accord sur les différents aspects de l’ergonomie, les fonctionnalités principales qui ont besoin d’être développées avant les autres.

Nous allons nous concentrer 🧠 sur une phase de développement de deux mois intenses en préparant en parallèle la stratégie de communication.

Quand faut-il mettre en place un business plan ?

Votre business plan, vous l’aurez compris, est le document relatant de votre projet. Vous aurez donc au préalable fait votre étude de marché, choisi la forme juridique de votre entreprise et mis en place les éléments de votre business model. Par conséquent, le business plan va résumer les trois actions que vous avez faites auparavant. Bien entendu, ce document sera rédigé avant le lancement 🚀 du projet.

Nous allons peut-être nous répéter, mais souvenez-vous que même si vous n’aviez pas l’intention de soumettre votre business plan à un décideur, il est important de le mettre en place pour que vous puissiez garder une ligne directrice de votre projet.

4 astuces pour mettre en place votre business plan

En plus de toutes les informations que nous avons pu vous donner au cours de cet article, nous avions aussi envie de vous donner 4 astuces sur lesquelles vous devriez vous appuyer pour rendre incroyable votre business plan.

Astuce n°1 : Le réalisme de votre projet

Cela va peut-être vous paraître bête, mais vous ne pourrez certainement jamais commercialiser une machine qui fabrique de l’or 🥇. Enfin si, enfin pas tout à fait. Vous avez certainement compris là où nous voulions en venir : mettez du réalisme dans votre projet. Toute votre stratégie doit être cohérente, si vous décidez de créer une application sans que vous ayez des aptitudes au développement et sans développeur dans votre équipe, vous allez peut-être créer une application bancale. Toutes vos décisions et vos choix stratégiques doivent être cohérents en prenant en compte les problèmes que vous allez rencontrer.

Ce qui d’ailleurs, nous amène au deuxième conseil.

Astuce n° 2 : Vous allez rencontrer des difficultés

Et ce serait extrêmement dommageable de ne pas le mettre dans votre business plan. Il faut qu’on se le dise, monter un projet, créer une boîte, vendre une solution n’est pas de tout repos. Lorsque vous allez transmettre ceci dans votre Business plan, les décideurs ont envie de savoir si vous avez réfléchi aux possibles problèmes que vous allez rencontrer et comment vous allez vous en sortir en réfléchissant aux potentielles solutions.

Tout le monde sait très bien que vous allez rencontrer des problèmes 😭, mais montrez que vous avez réfléchi à toutes les solutions possibles pour rendre votre solution viable.

Astuce n° 3 : Sourcez vos données

Lorsque vous allez appuyer votre document avec des données que vous avez trouvé, il est toujours judicieux de savoir d’où est-ce qu’elles proviennent. Cela montre aussi que vous avez fait des recherches en amont et que vous n’y êtes pas allé en mode : » Il y a de la demande, donc je fais ça, YOLO ».

Nommez vos sources et montrez que vous avez fait le travail nécessaire en amont.

Astuce n° 4 : Utilisez des mots simples

Si votre business plan est destiné à quelqu’un, utilisez des mots simples pour vous faire comprendre. Le but, ce n’est pas d’utiliser des mots de votre jargon et de votre écosystème pour montrer que vous êtes le meilleur dans votre domaine. Non, là, vous devez impérativement vous faire comprendre. Donc vous devez utiliser des mots que n’importe qui pourrait comprendre.

Conclusion de l’article

Vous l’aurez donc compris au cours de cet article, le business plan, c’est votre plan d’action complet de votre projet allant de la description de votre projet à l’estimation des coûts que vous allez avoir. C’est une étape incontournable qui aidera un décideur à adhérer à votre solution ou non.

La construction d’un business plan ne doit pas se faire sur un coup de tête, il faut que vous preniez votre temps pour faire en sorte que votre interlocuteur comprenne les enjeux. Si vous faites votre business plan à la va-vite, vous risquez de ne pas intéresser votre investisseur. Ce qui serait fort dommage. D’ailleurs, n’oubliez pas le sommaire pour que vous puissiez mieux vous repérez dans ce document qui peut sembler lourd. Et bien entendu, on rajoute toutes les annexes qui vous semblent indispensables pour appuyer vos propos.

Dans un business plan, on retiendra ✅ qu’il faudra mettre en avant les points suivants :

  • Une petite introduction.
  • Votre sommaire.
  • L’executive summary.
  • La présentation de vos équipes.
  • La description de votre projet.
  • Le plan financier.
  • Une étude de marché.
  • La stratégie à mettre en place.
  • L’organisation.

Votre business plan va permettre au décideur de jauger si oui ou non votre solution est viable ✅ avec tous les arguments que vous allez lui apporter. Mais ce n’est pas parce que vous ne l’apportez pas à un décideur qu’il faut que vous fassiez l’impasse sur ce document. Faites-le pour vous et vos équipes ou vous seul. Vous aurez ainsi une vision de ce qui doit être fait.

FAQ de l’article Business plan

On a pu voir au cours de cet article comment faire un business plan sans que cela ne vous coûte un centime. Ayez en tête que votre business plan ne sera pas pour vos futurs clients mais pour toutes les personnes qui vont partager l’aventure avec vous. Même si vous décidez de ne pas le porter à un décideur, mettez en place ce document. Vous pourrez vous y référer lorsque vous serez confronté à un doute et il pourra aussi servir à vos équipes commerciales si vous en avez. Dans cette FAQ, on va aussi s’intéresser aux notions qui peuvent aussi entourer ⭕ le business.

Le mix marketing

Dans votre business plan, vous allez devoir identifier les différents leviers qui vont vous permettre d’atteindre vos objectifs. Vous pourrez donc utiliser le fameux mix marketing.

Cette notion c’est l’ensemble des actions marketing que vous allez mettre en place pour réussir à vendre votre solution. Mais ce n’est pas tout puisque vous allez aussi comprendre votre marché. Ce mix marketing s’articule autour des 4P :

  • Produit : Quelle est la politique du produit ?
  • Prix : Quels sont les prix que vous allez mettre en place pour votre solution ?
  • Promotion : Comment allez-vous communiquer pour faire la promotion de votre solution ?
  • Place : Où allez-vous distribuer votre produit ?

Vous pourrez grâce à ces informations mieux répartir votre budget, comprendre vos forces et faiblesses ⬇️, comprendre le secteur et savoir s’il est concurrentiel ou non, manager vos équipes pour qu’elles aillent dans le même sens que vous et que chacun comprenne ce qu’il a à faire.

Qui a besoin d’un business plan ?

Très simple : à partir du moment où vous vous lancez dans l’entrepreneuriat, dans la création d’entreprise, vous aurez besoin d’un business plan, qu’il soit montré à un décideur ou non. C’est un outil de communication formidable que cela soit pour de potentiels investisseurs, pour vous-même ou pour vous et vos équipes. Ne le négligez pas. C’est grâce à celui-ci que vous allez pouvoir mener des négociations ou alors simplement vous repérer dans votre stratégie.

Entrepreneurs, marketeurs, vous êtes maintenant paré pour démarrer votre activité grâce à tous les conseils ✅ que nous vous avons donnés pour élaborer un business plan du tonnerre.

5/5 (200 votes)

Convertissez plus de leads en clients grâce à ces 7 messages secrets de prospection B2B 🚀

Entrez votre prénom et votre adresse email pour recevoir le livre numérique de 11 pages maintenant :

doit-on vous l’envoyer maintenant ? 🚀