Stratégie SEO : Comment bien débuter ?

Published by Amandine on

Stratégie SEO : Comment bien débuter ?
16 minutes

Vous vous demandez comment créer une stratégie SEO pour votre entreprise ?

Le SEO pour « Search Engine Optimization » ou dans sa version française et moins sexy « Référencement naturel » pour les moteurs de recherche » consiste à optimiser le référencement de son site web sur certains mots-clés recherchés par les internautes, dans l’objectif de répondre à leurs questions et de mettre en avant son contenu et/ou ses services.

On va voir ensemble comment démarrer votre stratégie de référencement organique. 😊

Sujet tendance car beaucoup en parlent, il est largement sous-estimé et sous-utilisé voire mystifié par la plupart des entreprises. 👻

Blogging Spongebob Squarepants GIF by Giflytics

Et pour cause, quelques agences se remplissent bien les poches en faisant apparaître cette stratégie marketing comme complexe et en vendant des prestations hors de prix qui ont pour objectif de vous faire apparaître dans les résultats Google. 😅

Il est vrai que pour vous positionner demain sur un mot-clé comme « assurance voiture » ou « acheter jean », il va falloir beaucoup d’efforts et de temps, surtout si votre site démarre. 

Et peut-être même que vous n’y arriverez jamais. 

Mais il existe d’autres stratégies où la loi de Pareto s’applique particulièrement bien, et qui permettent, avec les 20% d’effort, d’obtenir les 80% de résultats. 

Chez Waalaxy environ 30% de notre acquisition est générée par notre stratégie seo et aujourd’hui, avec une équipe d’une vingtaine de personnes tous métiers confondus, on a dépassé les 100 000 visiteurs mensuels. 

C’est pourquoi, lors d’un live récent, notre Head Of Acquisition, Amandine Bart, nous a partagé tous ses secrets pour atteindre un tel résultat. Vous pouvez d’ailleurs la contacter sur LinkedIn si vous avez des questions.

P.S. : Elle communique essentiellement en Gifs. N’hésitez pas à lui en envoyer en masse. 😎

On vous a tout retranscrit ici. Et vous n’allez pas être déçu. 😉

NB : pour ne pas rater d’autres contenus de ce genre et échanger sur les meilleures pratiques pour trouver des clients, rejoignez notre communauté

SEO et stratégie de contenu : Pourquoi associer les deux ?

Avant de commencer, je dois juste vous préciser quelque chose. Dans cet article, on va parler de SEO comme une stratégie de contenu. Mais essentiellement : comment mettre en place votre stratégie seo.

On va y revenir plusieurs fois mais il vous faut savoir quelque chose. Pour se référencer sur Google (et les autres moteurs de recherche), on doit essayer de répondre aux questions de l’utilisation. 

Le problème c’est qu’on ne peut pas répondre de manière pertinente à des questions avec juste un site « vitrine ». Autrement dit, votre site principal qui vous sert de page de vente ne peut pas suffire dans une stratégie SEO

C’est pourquoi on va parler de contenu, au sens d’articles de blog ou de pages plus riches en texte, donc l’objectif est de se positionner en réponse à des mots-clés sur Google. (Avec moins de 300 mots les robots de Google ne passent même pas sur votre page). 

C’est pourquoi il est quasiment indispensable d’avoir un blog, soit directement dans l’architecture de votre site (au format waalaxy.com/blog), soit sur un blog à part, sous forme d’un sous-domaine, comme blog.waalaxy.com. 

Il est aujourd’hui très facile de lancer un blog avec WordPress et des milliers de tutoriels existent sur le web pour vous aider à le faire. 

Tout ça pour dire qu’aujourd’hui, on va beaucoup parler d‘articles, des contenus texte ayant pour objectif de se positionner sur Google et pourquoi pas, ensuite, de convertir vers votre site principal (et donc vers un achat). 

Pourquoi miser sur une Stratégie SEO ? 

1. Résultats exponentiels 

Une des choses fondamentales qu’il faut savoir sur le SEO, c’est l’aspect long terme. Le SEO est un travail de fourmi, dont les résultats ne se font ressentir que plusieurs mois après.

Chaque itération met du temps à avoir des répercussions, et c’est un peu ça qui en fait quelque chose de « mystique ».  👻

Personne d’autre que Google ne sait vraiment comment leur algorithme fonctionne et beaucoup font des spéculations, cherchant le meilleur hack pour se positionner en premier dans les résultats. 

La vérité est simple et c’est la même pour tous les types de contenus : la régularité et la persévérance sont les clefs d’une stratégie qui fonctionne. 

Les hacks peuvent apporter des plus, mais une stratégie seo ne peut pas se baser là-dessus. 

Je ne cherche pas là à vous décourager. Parce que c’est aspect long terme qui est intéressant dans le SEO. 

En effet, la courbe de progression dans le SEO est une courbe exponentielle. Elle met un certain temps à décoller. 

Mais quand elle décolle… elle décolle. 😍

Space Science Fire GIF by European Space Agency - ESA 

Les résultats sont juste énormes. 

On peut dire que c’est un canal d’acquisition qui passe à l’échelle. 

Personnellement, je trouve ça génial. 

Un article que l’on écrit aujourd’hui et qui va faire 100 vues le premier mois, en fera peut-être 10k par mois dans un an. 

C’est l’opposé des autres types de contenus, principalement ceux sur les réseaux sociaux, dont la durée de vie se compte en jours, voire en heure. 🕦

Pour illustrer, voici notre courbe de trafic organique (donc uniquement via les moteurs de recherche) sur les 2 dernières années : 

2. Les avantages du SEO

En deux mots : Capitalisation à vie et Avantage concurrentiel.

Dans la continuité des résultats exponentiels, un des énormes avantages du SEO c’est la « capitalisation à vie ». 

Cela se matérialise via deux choses : 

  • Le temps passe, le contenu reste. Un des articles les plus lus chez nous à + de 18mois alors qu’on a sorti des centaines d’autres contenus depuis. 
  • Déloger un site de sa position 1 est très difficile. En effet, Google a tendance à considérer que plus votre site est visité sur un mot clef, mieux il y répond. Et donc plus vous avez de chances de monter. Quand vous êtes 1er sur ce mot clef, ça vous rend quasiment indétrônable. 

Contrairement donc à la prospection ou la publicité qui, quand on coupe les budgets, on arrête de produire des résultats, le SEO lui, continue de fournir des résultats sur du long terme, même lorsqu’on ne travaille plus dessus. 

3. SEO et Intention de conversion 

A la différence de la prospection ou la publicité, qui sont des stratégies « outbound », le SEO est une stratégie « inbound ». 

Quand on prospecte ou fait de la pub, on va chercher des utilisateurs en essayant de prédire qui pourrait être intéressé par notre service, produit ou contenu. 

Oui on lance la canne à pêche. Et on espère que ça morde. 🐟

Le SEO, c’est l’inverse. C’est une pêche au filet. 

On tend un filet, et on laisse les poissons se prendre dedans. 

(Désolé de vous comparer à des poissons si vous êtes arrivés sur cet article par une des techniques 😂). 

En gros, on va répondre à des questions que nos potentiels clients se posent et se positionner sur les sujets qui les intéressent. Un exemple d’un de nos articles ultra-optimisés juste ici.

Si je prends notre exemple, on travaille notre stratégie SEO sur tout ce qui touche aux stratégies de prospection, LinkedIn et l’emailing. 

Et maintenant qu’on a bien couvert ces sujets, on élargit en parlant de Growth Hacking et de tout type de stratégie d’acquisition. 

Comme cet article. 😊

Ce qui intéressant, donc, c’est de proposer une réponse à une personne qui marque un intérêt pour un sujet. 

Si je cherche « meilleur lave-vaisselle 2021 », c’est probablement que je cherche à acheter à un lave-vaisselle. Donc si vous vendez des Laves-vaisselle, vous avez intérêt à vous positionner sur ce type de mot clef. Car la chance de convertir derrière est très élevée. ⭐️

Et ça, c’est un avantage concurrentiel considérable. 

Car si vous êtes visibles sur ce mot clef et pas vos concurrents, dans un monde où 80% des acheteurs font une recherche Google avant d’acheter un produit, vous ne leur laissez aucune chance. 

Anna Kendrick Movie GIF by Pitch Perfect

4. SEO et Visibilité 

Le SEO joue sur plusieurs leviers marketing. Le premier dont on a parlé au dessus est l’objectif de conversion. L’utilisateur vient à la recherche d’un produit ou est au moins dans un comportement d’achat. 

On va chercher à lui pousser notre produit ou service. 

Et puis il y a le contenu « d’attention » (awareness en anglais). 

Comme un spot de pub télé, l’objectif n’est pas là que le visiteur aille acheter notre produit immédiatement avec avoir lu notre article où être tombé sur notre site. 

On va chercher à répondre de manière qualitative aux questions qu’il se pose sur un sujet relatif à la problématique qu’on résout. Le SEO est donc un moyen de se rendre visible auprès de gros volumes de personnes.  👩‍🚀

(On revient un peu plus loin sur cet aspect et les différents types de contenus) 

5. SEO et Distribution du contenu 

Enfin, le SEO est un super moyen de distribuer son contenu et de mettre en place une « content factory » (pour en savoir plus sur ce sujet, lisez notre article sur les stratégies d’inbound marketing). 

Quand je dis « distribuer son contenu », j’entends : 

  • Partager votre savoir sur votre sujet d’expertise, pour apporter de la valeur à votre futur ou actuel client, mettre en avant votre statut d’expert. 
  • « Repurposer » un autre contenu. J’aime aussi appeler ça « recylage » et c’est un aspect fondamental de votre « content factory ». Par exemple cet article est un résumé un contenu vidéo, fait en live devant 300 personnes. On le reprend et on le reformate en texte, pour cibler d’autres canaux et d’autres typologies de personnes, mais sans avoir à repartir de 0 sur le fond. 😜
  • Vous étendre à d’autres pays. On abordera pas cette partie aujourd’hui, mais sachez qu’une fois votre stratégie de SEO bien avancée, utilisez la traduction de contenus pour vous déployer facilement à l’international est un excellent levier de croissance. 

Working From Home GIF

Comment débuter sa stratégie SEO ? les 3 piliers

Comme vous pouvez l’imaginer (et comme vous l’avez certainement déjà compris), cet article n’a pas pour objectif de vous faire devenir un pro du SEO. Si vous en êtes un, vous devez déjà bien vous faire ch*** à lire cet article. 😅

Non, l’objectif, comme la plupart de contenus que l’on créé, est de vous donner les clefs pour démarrer votre stratégie seo, à moindre coût et moyens humains réduits. Le tout avec des conseils activables et des exemples concrets. 

Mais il faut quand même démarrer avec les bases. 

Le SEO s’appuie sur 3 piliers fondamentaux : la technique, le contenu, et les liens. 

1. La technique : Optimiser son site pour le SEO 

La première chose à faire quand on veut se référencer correctement sur un moteur de recherche, c’est optimiser son site pour répondre aux critères de Google. 

(Oui on va surtout parler de Google qui représente 96% des recherches dans le monde et dont les critères sont ensuite copiés par ses concurrents). 

Quand on parle d’un site optimisé, on parle d’un site qui propose une bonne expérience à l’utilisateur, mais pas que.

Un site rapide à charger et léger 

On estime qu’un utilisateur quitte un site s’il met plus de 3 secondes à charger. Le business de Google étant de référencer des sites pour ses utilisateurs, il va chercher à proposer la meilleure expérience possible à l’internaute. 😊

Le site doit donc être optimisé pour charger rapidement. Pour ça, quelques techniques : 

  • Minifier le javascript du site,
  • Compresser les images,
  • Eviter les animations lourdes.

Vous pouvez faire un audit de votre site sur Page Speed Insight, un outil fourni par Google lui même pour savoir quoi optimiser sur votre site. Un peu plus technique, Pingdom Website Speed Test. Ces deux outils sont gratuits. 

Un site structuré 

Autant pour l’utilisateur que pour les robots de Google qui parcourent votre site, celui-ci doit être bien structuré. On entend : 

  • Des catégories bien choisies et qui font sens pour trouver ce qu’on cherche,
  • Des titres pertinents et évocateurs du contenu,
  • Un sitemap et un robot.txt bien organisés. Ce sont des fichiers à la racine de votre site qui donne des indicateurs aux robots sur comment il est construit et les aide à comprendre ce que vous faites. Il existe plein de tutos à ce sujet et des outils qui vous aident à les construire correctement. 
  • Une structure des balises HN respectées ! 

Exemple de la structure de notre site : 

;

Vous pouvez visualiser votre structure avec l’extension Chrome « Document Outline ». 😄

Un site agréable à visiter 

Votre site doit proposer une bonne expérience utilisateur générale. On entend : 

  • Un site beau.
  • Un site responsive (ie qui s’adapte à tous les écrans). Indispensable aujourd’hui.
  • Eviter les popups, pubs envahissantes et tout autres choses qui altèrent l’expérience de navigation.

Google Search Console propose désormais un outil pour analyser votre site en mobile et vous donner des conseils d’améliorations. 

Bref, tout ce que vous vous trouverez chiant quand vous consultez un autre site = ne le faites pas. 😋

Elisha Cuthbert Reaction GIF

Optimiser son site sur WordPress 

Pour ceux qui ne connaissent pas, WordPress est l’outil pour créer des sites et des blogs sans coder une seule ligne le plus utilisé au monde. 

Un des gros avantages et l’énorme communauté et les plugins disponibles. Si vous débutez, ne cherchez pas plus loin, prenez WordPress. 

Voici car outils que l’on utilise pour optimiser la technique de notre blog sur WordPress : 

  • WP Rocket (payant mais le plus efficace). Prends tout ce que vous avez sur votre site et le compresse pour le rendre plus rapide à charger. 
  • Huming Bird & Robin Image Optimizer : optimise et compresse automatiquement toutes vos images. 
  • Web P converter : prends vos images JPG & PNG et les convertit en .webp, un format préféré par Google 

 

2. SEO et Contenu : répondre aux internautes

Pourquoi créer du contenu ?

On l’a abordé rapidement plus haut. Le but de créer du contenu est de se positionner sur certain mots clefs précis.  

On cherche : 

  • À devenir expert d’un sujet. Plus on en parle, plus Google va voir qu’on apporte de la valeur sur ce sujet, plus il va nous référencer sur ces sujets. 
  • Donner des réponses. Google est un moteur de réponse, et moins un moteur de recherche. Il faut donc chercher à répondre à des questions avec des réponses claires, concises et précises. 
  • Nourrir le moteur de recherche. Google est comme une voiture. Le contenu c’est l’essence. Google a besoin de se nourrir de contenu pour comprendre ce qu’on fait, qui on est et ainsi augmenter sa confiance en nous. 🚗

Quel contenu créer ? 

Maintenant qu’on sait pourquoi créer du contenu, il faut trouver quel contenu créer. Car écrire des réponses à des questions que personne ne pose n’a pas grand intérêt. 

Pour ça, deux outils gratuits et efficaces : 

  • Answer The public. Vous lui donner un sujet et il vous retourne les questions les plus posées sur cette thématique et comment ils posent leurs questions. 
  • Keyword tool. Similaire au précédent. 

Et enfin 1.fr (outil payant), qui va vous fournir des questions plus précises, souvent sur des sujets plus de niches (et donc moins concurrentiels). Il vous donne également les mots à placer dans votre article pour vous positionner sur la question. Ps : cet article a été optimisé avec 1.fr. 😜

Quels mots clefs cibler ? 

Pour trouver les meilleurs mots clefs à cibler, il faut chercher le meilleur ratio volume/concurrence. 

Autrement dit, rien ne sert de viser directement le mot « assurance » qui est ULTRA concurrentiel et sur lequel vous n’avez aucune chance de vous positionner. 

Car l’important, c’est de faire du trafic. Plus vous faites de trafic, plus Google a confiance, mieux vous vous positionnez et plus vous faites de trafic. ❤️

Quand on sait que plus de 2/3 du trafic se trouve sur les 3 premiers résultats, il vaut mieux être 1er sur un mot clef avec 10 recherches par mois, que 100ème sur un mot clef à 100 000.

On va donc chercher des petits volumes de recherche (et peu de concurrence). Souvent ce sont des mots clefs qu’on va appeler « longue traine », c’est à dire des questions précises. 

Par exemple « comment automatiser ma prospection sur linkedin ? » plutôt que « linkedin prospection ».

 Une bonne manière de vérifier la concurrence sur un mot clef est de chercher le mot clef entre guillemets. Le nombre de résultats correspond aux nombre sites qui se positionnent sur ce mot clef. 

En dessous de 1 000 on commence à être sur un niveau de concurrence atteignable. 

En dessous de 100 c’est très peu concurrentiel. 

Au dessus de 10 000, au démarrage, c’est très compliqué. 

Au dessus de 100 000 c’est impossible (au démarrage).

SEOwl GIF

Les 3 types de contenus en SEO 

Chez Waalaxy, on distingue 3 types de contenus sur notre blog : 

  • Le contenu à forte valeur ajoutée : il s’agit d’articles qui vont évidemment être référencé sur Google mais qui sont d’abord construits dans un soucis de répondre à une problématique client. Ces articles sont souvent distribués via d’autres canaux que le SEO et ne correspondent pas forcément à des recherches Google.
  • Le contenu support : ce sont des tutoriels et études de cas qui sont partagés à nos utilisateurs pour apporter des réponses à leurs questions liées au produit. Et vu qu’on est pas encore assez connu, peu de gens les cherchent directement via Google.
  • Les contenus SEO : ces contenus ont pour objectif de se positionner dans les recherches Google

Parmi ces contenus SEO, on en distingue 3 sous-types : 

  • Les contenus de conversion. Ces contenus ont pour objectif de répondre à une question précise de l’utilisateur et si possible lui mettre en avant notre outil. Ca pourrait être un article sur « comment prospecter sur LinkedIn » ou « les meilleurs messages de prospection ». 🤝
  • Les contenus de trafic. Ce sont des contenus plus « généralistes », qui s’éloignent un peu de notre sujet central. On peut citer « emoji LinkedIn » ou » carrousel LinkedIn ». Beaucoup de trafic mais moins qualifié. L’objectif ici est de travailler l’image de marque sans chercher à convertir immédiatement et d’obtenir du traffic important pour améliorer notre image auprès de Google. 

  • Les « guides ». Ce sont des contenus très longs (>5k mots) avec souvent des objectifs multiples : se positionner sur une requête principale très concurrentielle (Google aime les articles longs), se positionner sur des dizaines de petites recherches avec peu de volume mais peu de concurrence et apporter beaucoup de valeur à l’utilisateur (donc essayer de le convertir quand même). On peut citer comme exemple « stratégie de lead generation linkedin » qui a pour objectif de présenter les principales stratégies pour trouver des clients sur Linkedin. 😎

3. Les liens : Atteindre la confiance de Google 

Le troisième pilier du SEO, c’est les « liens ». Aussi appelés « backlinks » (ou « lien de retour » en français), il s’agit de déterminer combien de personnes parlent de vous sur le web et si ces personnes sont de confiance. 

Eh oui, Google ne veut pas envoyer ses internautes vers des sites douteux ou peu respectables. A l’inverse, il veut que les sites importants/experts soient bien positionnés.

On peut donc dire qu’il y a 3 grands indicateurs étroitement liés quand on parle de stratégie de liens : 

  • Le niveau de confiance : qui parle de vous ? Plutôt des sites en qui Google a peu confiance ou plutôt des sites fiables comme des médias importants, des annuaires ou autres sites de référence ? Sans aucun doute l’indicateur le plus important. 
  • Le volume de citation : combien de personnes parlent de vous ? Cet indicateur doit aller avec le niveau de confiance. S’il y a peu de sites fiables qui parlent de vous et beaucoup de sites peu fiables qui parlent de vous, c’est pas bon. 
  • La catégorie de votre site : en fonction de vos contenus et des types de sites qui parlent de vous, Google va vous attribuer une catégorie majoritaire et des sous-catégories. Vous serez considérés comme « expert » sur ce ou ces sujets et donc plus à mêmes d’être référencés sur les mots clefs de ces sujets. 

Comment obtenir des liens ? 

Une stratégie de liens se construit aussi sur le long terme. Néanmoins, il existe quelques astuces pour avoir des liens importants qui pointent vers votre site : 

  • Des annuaires gratuits : the Oueb, Netgo,
  • Ecrire des articles sur Medium, faire une page Notion en public ou créer une fiche sur Wikipedia,
  • Faire des échanges de liens via des « guests blogs » : vous écrivez un article chez un partenaire qui est dans la même thématique, il fait de même et vous envoyez chacun un lien vers l’autre.
  • Miser sur des ambassadeurs. Dans notre cas nous avons un programme d’affiliation et encourageons nos ambassadeurs à rédiger des contenus sur nous pour obtenir des liens. 
  • Acheter des liens sur des plateformes : ereferer, getfluence, semjuice…

Une stratégie de lien doit être vue en terme de régularité et non de quantité. Il vaut mieux un lien par mois pendant un an que 12 le premier mois puis plus rien. 🛑

5 astuces pour débuter en SEO

Pour finir cet article, voici 5 astuces générales à retenir pour réussir sa stratégie SEO

Astuce #1 :  Penser utilisateur 

Il est bien loin le temps où en plaçait 100 fois un mot clef dans son texte pour être positionné. 😂

Aujourd’hui, la clef du SEO, c’est l’utilisateur. Car Google veut proposer le meilleur à ses visiteurs. 

On ne cherche donc plus à écrire pour des robots mais pour des humains (car ces robots essaient de s’en rapprocher au mieux). 

Ca passe donc par le site en lui-même qui doit être rapide, beau et agréable comme évoqué, mais un contenu qui apporte de la valeur à l’utilisateur et qui est facile à lire. 

👨‍🍳Astuce du chef : votre contenu doit être agréable à lire à haute voix. Phrases à rallonge et formules pompeuses sont à bannir. 

GIFs, memes, illustrations, emojis sont les bienvenus ! 

Astuce #2 : Apporter une réponse 

On l’a dit mais mieux vaut trop que pas assez. Il n’y a que 10 places sur la première page et les 3 premiers résultats captent presque tout le trafic

La concurrence est rude donc il faut être le meilleur à proposer la réponse. Celui qui propose la meilleure réponse le plus tôt dans l’article gagne. ❤️

👨‍🍳Astuce du chef : pour battre vos concurrents, tapez votre mot clef sur Google. Lisez les 3 premiers articles. Puis, notez : ce que vous auriez aimé lire en plus, ce que vous avez trouvé non pertinent pour répondre à la question, quelles informations vous n’avez pas trouvé. 

Refaites votre article en prenant en compte des points et ajoutez 10 à 20% de contenu en plus. 

Astuce #3 : Simplifier ses recherches 

Utilisez l’extension « Keyword Surfer » qui vous donne des informations de volume de recherche directement dans votre page Google quand vous cherchez un mot clef. 😍

Astuce #4 : Inspirez vous des concurrents 

Rien ne sert de réinventer la roue. Vos concurrents ont probablement déjà répondu à des questions similaires. Inspirez vous de leurs contenus et faites mieux (meilleure réponse et plus de contenu). 

Vous pouvez aussi, avec l’outil Semrush (payant), regarder ce qui apporte le plus de trafic à votre concurrent et se positionner sur les mêmes recherches, en essayant de faire mieux et plus long. 

Astuce #5 : Régularité > Quantité 

Que ce soit pour les liens ou pour le contenu, c’est la régularité qui prime sur la quantité. 

Le SEO, comme le contenu en général, ressemble plus à un marathon qu’à un sprint. La régularité est une des clefs de la réussite. ⭐️

Préférez donc 1 article par semaine que 50 articles d’un coup. 

De manière générale, Google n’aime pas trop les « événements extrême ». Tout ce qui sort d’un comportement normal et continu a tendance à l’alerter et vous risquez d’obtenir les effets inverses de ceux espérés.

👨‍🍳Astuce du chef : si vous êtes tout seul pour mettre en place une stratégie SEO, organisez-vous des « sprints » durant lesquels vous vous isolez et vous écrivez plusieurs articles. Planifiez ensuite ces articles pour en avoir toujours d’avance et ne jamais être pris de cours. 

Conclusion 

Faut-il se lancer dans le SEO

Moi je pense qu’à la lecture de cet article, la question elle est vite répondue. 😎

Ca peut paraître beaucoup choses mais le jeu en vaut la chandelle. N’hésitez pas à nous rejoindre sur notre communauté pour discuter de ce sujet et obtenir des conseils d’autres membres ! 👽 

FAQ de l’article 

Comment traduire ses articles SEO ? 

Pour traduire vos contenus dans différentes langues, vous pouvez choisir de faire appel à des freelances natifs. C’est assez couteux mais votre contenu sera très qualitatif. 

Chez Waalaxy, nous traduisons nos contenus de manière native du français vers l’anglais et l’espagnol. Pour le reste, tous nos articles sont traduits automatiquement (et reoptimisé) grâce à DeepL et un plugin WordPress (DeepL pour wordpress

Puis-je démarrer une stratégie SEO tout seul, sans connaissance préalable ? 

Bien sur. Et c’est totalement l’idée de cet article. C’est d’ailleurs ce qu’à fait Amandine, qui amené notre trafic de 0 à 10k visiteurs mensuels toute seule, alors que ce n’était pas 100% de son job. Néanmoins, faut de la motivation et être prêt à apprendre tout seul à partir des contenus du web ! 😎

Categories: GuidesWaalaxy

Tweetez
Partagez
Partagez