fr
en

Qu’est ce que le Growth Marketing et comment se lancer ?

show table of contents

Dans cet article, nous allons aborder le sujet du Growth marketing. Je vais vous expliquer ce que c’est et surtout comment l’utiliser pour votre business.🚀

Vous en avez tous déjà entendu parler, c’est encore aujourd’hui très à la mode souvent associé au monde de la startup.

Mais le Growth marketing peut bénéficier à tous : PME, auto-entrepreneurs, freelances startups… Nous alors donc voir comment et pourquoi. 😉

Growth marketing : La définition complète

Le growth marketing est une stratégie marketing consistant à booster la croissance d’une entreprise en utilisant un ensemble de techniques digitales et marketing permettant d’accélérer rapidement et significativement la croissance de la société.

Pour réaliser une telle démarche, il faut comprendre ce qu’est le marketing, puis quelle est la définition du Growth marketing.

Dans cet entonnoir, vous pouvez voir que le marketing ne se concentre que sur les leviers « d’acquisition » et « d’activation ».

Quels sont les 3 piliers de la stratégie de Growth marketing ?

1. Le product market Fit

C’est la base et que certains oublient beaucoup trop facilement ; Le product market fit. Il s’agit de deux points principaux :

  • Offrir un produit ou un service dont vos cibles ont réellement besoin ou qu’elle souhaite posséder.
  • Obtenir absolument la compréhension par votre cible sur ce que vous proposez : produit, avantages, bénéfices de son utilisation…

En un mot, votre produit doit parler à votre audience et le message doit être clair. Si vous n’avez pas rempli cette étape au préalable, toutes les techniques de Growth marketing ne fonctionneront pas. ❌

2. La méthode AARRR

Ce framework doit être la base de votre process.

  1. Acquisition.
  2. Activation.
  3. Rétention.
  4. Referral.
  5. Revenue.

Ce framework AARRR sera votre base d’appui pour l’ensemble de vos tests de Growth marketing.

Il faudra alors remplir le tableau suivant pour chacune des étapes du tunnel de conversion.

Vous devrez définir en quoi consiste chaque étape, l’appliquer à votre business et la formaliser clairement dans ce framework.

Exemple :

Comment est-ce que je fais de l’acquisition ? Y associer toutes les étapes et les métriques pour mesurer le ROI.

Puis passer à la suivante.

Il faudra faire éventuellement apparaître des sous partis. Prenons l’exemple d’une application mobile : l’acquisition peut se diviser en trois sous-étapes :

  • 🔗A = Le nombre de personnes qui arriveront sur la page de présentation de l’App Store.
  • 🔗P = Le nombre de personnes qui téléchargeront l’outil.
  • 🔗G = Le nombre de personnes qui paieront.

Dans chacune de ses étapes vous allez avoir de la perte. La deuxième partie du tableau consiste à comprendre quelles métriques nous aident à trouver précisément cette donnée ? Dans notre cas, nous allons créer des liens de tracking différents.

Gardons le même exemple :

  • 523 = Nombre de personnes qui arriveront sur la page de présentation de l’App Store via le site internet.
  • 57 = Nombre de personnes qui téléchargeront l’outil via le site internet.
  • 21 = Nombre de personnes qui paieront grâce à cette stratégie web.

Dans notre exemple, on remarque que là où l’on perd le plus de clients potentiels, c’est entre l’étape 1 et l’étape 2. Il va donc falloir tenter de faire bouger cette métrique en priorité.

3. La rétention

Alors bien sûr, il n’est pas question de vouloir tout améliorer en même temps. Il faut prioriser les points qui vous semblent les plus critiques à l’instant T. Pour reprendre notre exemple de dessus et espérer une croissance durable, il va falloir améliorer l’acquisition certes, mais il va aussi et surtout falloir garder les clients qui ont déjà téléchargé l’application.

La rétention consiste à garder le prospect jusqu’à l’étape d’achat. (le retenir).

Attention, a ne pas le confondre avec la fidélisation, qui elle, n’est plus une étape du Growth Hacking, mais reste primordiale pour votre business.

Il faudra travailler sur l’étape rétention pour la plupart des types de business, c’est la clé.  Le meilleur moyen de le faire est de rester focus sur une métrique unique et la faire augmenter :

Un test = une période + une méthode + une métrique.

💡 Gardez toujours un œil sur vos revenues quand même.

On parle alors de ONTM, de l’anglais « One metric that matter » = Une seule métrique compte.

Et on va alors utiliser plusieurs types de techniques différentes pour y arriver. (on y vient 👀) L’avantage de ce processus est d’être plus rapide et pertinent. Si on cherche à tout optimiser d’un coup, on va se perdre dans les données.

Growth marketing vs Growth hacking

Inventé par Sean Ellis en 2010, qui a redéfini son propre job pour se renommer Growth Hacker, son activité a pris immédiatement une résonance particulière au sein des start-up et dans le domaine du digital. Il a tout simplement créé une nouvelle discipline. Cette discipline met le focus sur l’optimisation de la croissance en utilisant simplement toutes les techniques possibles et imaginables.

Bien sûr, des marketeurs et des sales faisaient du Growth sans le savoir bien avant ça, mais ça ne faisait pas partie des stratégies de croissance établit dans les entreprises.

Vous avez peut-être confondu les deux, mais même si les termes sont très ressemblants, on va vous donner les informations pour bien distinguer ces deux termes.

Grâce au Growth hacking, vous allez pouvoir assurer et activer la croissance d’une entreprise ou de votre produit. Son objectif principal étant de favoriser l’augmentation de la notoriété de la marque en faisant en sorte que votre audience s’engage avec celle-ci.

L’objectif d’un Growth hacker est donc de mettre en place des stratégies qui vont permettre de favoriser le développement de manière efficace et efficiente. Mais son travail ne s’arrête pas là, puisqu’en effet, il doit aussi trouver de nouvelles manières d’attirer des clients et donc de pérenniser l’entreprise et de fidéliser la clientèle.

Les similarités

Ce n’est pas pour autant que les deux termes ne présentent pas quelques similarités comme :

  • La récolte de données concernant les utilisateurs et leurs comportements.
  • Favoriser la croissance de l’entreprise tant au niveau de l’acquisition qu’au niveau de la fidélisation et de la rétention.
  • La mise en place des deux termes par le biais de la méthode agile 🥷.

Les différences

En revanche, ils ne se ressemblent pas sur les termes suivants :

  • Le Growth Marketing se concentre essentiellement sur la marque.
  • Les délais de réalisations sont différents.
  • Les données. En effet, le Growth marketing s’appuie sur les données récoltées pour savoir comment répondre à ses audiences, ce qui met du temps à se mettre en place. Les Growth hackers vont directement passer à l’analyse dès les premières récoltées.

Être Growth hacker marketing: C’est quoi ?

Le Growth marketing est une discipline transverse, qui concerne aussi bien l’équipe marketing que les commerciaux, l’équipe « produits » et jusqu’au développeur. Il est encore rare de voir une équipe Growth avec les pleins pouvoirs, même si le métier de Growth hacker ou Growth marketer se développe de plus en plus.

Le Growth hacker a besoin d’autres ressources pour réaliser ses tests. Son rôle est donc de faire de la gestion de projets transverses en mettant tout le monde plus ou moins à contribution sur ce processus d’expérimentation rapide, et bien sûr le CEO doit être en total accord avec cette mentalité.

La fiche métier du Growth Marketer

  • Diplômes et études : Licence ou Master en école de commerce : marketing, business développement, commerce… (Non obligatoire).
  • Expérience : Au moins une expérience réussie en marketing est fortement recommandée. Si vous n’avez pas cette expérience, créez-la en montrant à l’entreprise les idées de tests que vous avez pour leur développement et comment les réaliser.
  • Recommandations : Fortement utiles pour ce post. (Demandez des recommandations sur LinkedIn).
  • Salaire :  Le salaire moyen est de 37,000 € brut par an, lorsque vous avez de l’expérience.
  • Type d’entreprise : Généralement des startups (applications, blogs, nouvelles technologies, digital marketing..)
  • Type de poste : En autonomie ou avec une petite équipe, en étroite collaboration avec plusieurs services (marketing et développeurs..).
  • Ville avec le plus d’offres d’emploi : Paris, suivie des grandes villes comme Marseille.

Comment mettre en place un projet de Growth Marketing en 5 étapes ?

L’étape 1 : Le brainstorming Growth

C’est la partie la plus utile et où vous devez avoir la plus grande ouverture d’esprit. Le mieux est de convier un maximum d’employés, surtout ceux qui sont concernés de près par l’expérience client Btob comme le support technique. N’oublions pas qu’il faut atteindre votre cible. Vous pouvez même convier éventuellement des experts extérieurs pour un sujet spécifique et d’avoir un énorme backlog d’idées.

L’étape 2 : Prioriser les actions marketing

Il existe plusieurs méthodes pour prioriser ces idées, comme la méthode ICE, ou encore la méthode DEEP :

  • D = Détaillé chaque idée que vous avez décidé de garder.
  • E= Estimé le coût et/ou le temps de mise en place.
  • E= Emergent. Sélectionnez les modifications qui doivent apparaître en premier pour mieux tester les autres et ajustez la liste.
  • P = Priorisez les idées et lancez les sprints.

L’étape 3 : L’exécution

N’oubliez pas de définir pour chaque test la métrique qui nous permettra de suivre les résultats, pour rappel :

Un test = une période + une méthode + une métrique.

Référez-vous à votre tableau des métriques afin de remplir celui-ci avec les nouveaux tests.

L’étape 4 : L’analyse des résultats

Reprenez ici votre tableau et en face de chaque métrique notez les résultats.

Voici un exemple d’A/B test marketing réalisé par Waalaxy.

  • Un test = L’inscription à la Newsletter.
  • Une période = 3 semaines par changement de bouton.
  • Une méthode = Test 1 : Ajout Firstname, Test 2 : Changement couleur, Test 3 : Classique.
  • Une métrique = Nombre de personnes qui s’inscrivent à la Newsletter.

Dans ce cas on remarque que le test 2 est plus concluant que les autres.

L’étape 5 : La nouvelle stratégie

Une fois avoir analysé qu’on a 3,7% d’inscription supplémentaire avec le test 2, il faudra alors garder ce bouton pour l’enregistrement de la Newsletter. Ce type de stratégie personalisée permet de développer rapidement et facilement la croissance de l’entreprise. Il existe des tas d’autres pratiques, que nous allons voir ensemble.

Une fois ce test terminé, on met en place la nouvelle landing de l’exemple 2, et on passe à une autre idée. 💡

Quelles techniques fonctionnent pour le Growth marketing ?

  • A/B Test.
  • Scrapping de données.
  • L’automatisation de la prospection.
  • L’enrichissement de base de données.
  • La veille concurrentielle
  • Le community management.
  • Le Cross canal.

Scrapping de données

Le scrapping de données consiste à trouver les données d’utilisateurs qui pourraient être intéressés par ce que vous vendez. Le but est d’ensuite pouvoir les contacter, via le cold Email ou un réseau social B2b comme le social media LinkedIn. Le scrapping de données est très puissant et se développe de plus en plus dans le métier du Growth. > Comment découvrir et faire du scraping. 👀

L’automatisation de la prospection

L’automatisation de prospection, aussi appelée marketing automation, permet de contacter des milliers de personnes en quelques minutes seulement, tout en personnalisant votre approche. Cette technique, associée à la data scrapping, permet de trouver automatiquement ainsi que de contacter vos prospects. Les types d’automatisation les plus connus et répendus sont l’automatisation de messages LinkedIn, d’emailing et aussi de cross canal. (Sur les deux canaux en même temps).

L’enrichissement de base de données

Il existe plusieurs services externes ou outils qui permettent de nettoyer vos bases de données et les mettre à jour en fonction de votre ciblage. 🔢 Souvent, ça permet de savoir comment de réels prospects nous avons en cours et comment mieux les aborder. L’enrichissement offre souvent des informations clés : profil LinkedIn, numéro de téléphone, poste… Attention toutefois à choisir les bons outils.

La veille concurrentielle

La veille est une grosse partie du Growth Marketing. 🔍 Il est super important d’analyser et de comprendre comment la concurrence arrive-t-elle à atteindre ses résultats, le but étant de booster son backlog d’idées et d’avoir toujours de nouvelles techniques à tester.

Le community management

Normalement on ne mettrait pas vraiment le community management, mais grâce aux nouveaux outils de scrapping de données performants, le community manager devient une arme redoutable, pas seulement pour booster la notoriété de la marque ! Par exemple, avec Waalaxy, vous pouvez ajouter dans votre CRM toutes les personnes qui ont commenté un de vos posts sur les réseaux et leur envoyer un message personnalisé de manière automatique. Voir le Hack. 👀👀

Le Cold Email

À l’inverse des emails classiques, le prospect qui reçoit un de vos Cold email n’a jamais entendu parler de vous avant. Vous avez certainement scrappé ses données et vous avez trouvé son contact. C’est donc un moyen idéal pour approcher automatiquement de nouveaux clients potentiels. Il faut alors respecter les règles de mise en forme du Cold email. 😜

Le Cross Canal marketing

Pour finir, le cross canal marketing, c’est tout ce que je viens de citer, mais en même temps. 🤯🤯 C’est-à-dire que vous avez généralement un seul voir deux outils ou tout est intégré. Vous pouvez à la fois avoir un CRM de gestion de prospect + un enrichissement de mails et de numéros de téléphone + un outil d’automatisation LinkedIn et d’email… En bref, tout ça en un seul outil, simple et efficace.

Il en existe quelques-uns sur le marché et je vous invite à regarder nos comparatifs pour vous décider.

Sinon vous pouvez déjà, comme eux, opter pour le meilleur.

12 Outils Growth marketing en fonction de vos besoins

Waalaxy, Podawaa, Dropcontact, Lemlist… Vous entendez des noms d’outil partout, mais c’est trop de noms et pas assez d’infos clairs pour vous ? Voilà un petit résumé !

Faire de L’A/B Test avec…

How To Use The Google Campaign URL Builder | Ice Nine Online

  • pour personnaliser et raccourcir Les liens. Outil recommandé = TinyURL . (Gratuit)

How to Get Design Feedback With Online Tools - Creative Market Blog

  •  Google Analytics, peut être très utile pour analyser vos résultats (taux de clics, taux de rebonds..).

Google Analytics vs. Chrome Web Store Statistics Very Different - Stack Overflow

Scraper des données grâce à…

  • Pour le média LinkedIn, adresses mails et numéro de téléphone pro = Waalaxy.

Waalaxy : Scrap <strong>linkedin</strong> automation

  • Pour scraper une banque d’images ou de fichiers = TabSave.

  • Pour Twitter, Instagram et les pages web comme le bon coin ou les pages jaunes = CaptainData.

Dashboard Captain Data pour automatiser sa <strong>prospection</strong> <strong>B2B</strong>

  • Pour scrapper les données sur  TikTok = TikTok Scraper.

 

Automatiser sa prospection, enrichir sa base de données et faire du cross canal…

Une bonne veille concurrentielle…

On ne recommande pas forcément d’utiliser un outil, mais d’aller souvent explorer les sites et médias sociaux de vos concurrents pour voir ou ils en sont.

  • Pour le SEO, et l’analyse des blogs, Ahref.

Le Growth Hack que l’on préfère ? Aller sur Ahref et regarder les articles qui fonctionnent le mieux chez la concurrence et sur les moteurs de recherche.

Site Explorer by Ahrefs: Competitive Analysis Tool For SEO

  • Pour les tendances actuelles,  Wide Narrow.

Wide Narrow Logiciel - 4

  • Veille concurrentielle sur les prix, les produits, code-barres, les technologies webs concurrentielles, Agenty.

How to create a scraping agent to extract data from websites? | Agenty

Allier community management et Growth Marketing…

  • Pour améliorer le nombre de vues et de commentaires, les Pods boostent a porté de vos publications sur les réseaux sociaux. Outil recommandé = Podawaa.

Alcapod : pourquoi Podawaa est sa meilleure alternative en 2021 ?

  • Pour récupérer les prospects qui commentent vos Posts LinkedIn dans votre CRM. Outil recommandé =  Waalaxy.

How to Automatically Import Leads into Waalaxy [Tutorial] - YouTube

  • Pour récupérer vos abonnés sur Instagram; Outil proposé (pas testé par nos équipes) = Botser.

 

5 Best Instagram Email Extractor Online in 2022

 

FAQ de l’article sur le Growth Marketing

Dans cet article vous avez découvert ce qu’est le Growth marketing exactement, mais aussi quels sont le process et les ressources pour le mettre en place, et pour finir, vous connaissez 12 outils pour vous lancer en fonction de vos objectifs et de vos besoins. Mais vu qu’on n’est pas certain d’avoir tout dit, voici une Faq, qui, je l’espère, répondra à vos dernières questions. 😉

Le Growth marketing Manager : Il fait quoi ?

Le manager, ou « head of Growth » Il pilote les équipes. Généralement, il fait le lien entre l’équipe Growth, l’équipe marketing et les développeurs. Il peut également avoir le rôle de Scrum Master, c’est-à-dire de Chef de projet.

Existe-t-il des agences de Growth marketing ?

Oui. Il existe de plus en plus d‘agences de marketing digital, spécialisées dans le Growth  : Germinal, La Growthmachine, WeDoGrowth, Digital Corsaires…

Puisqu’il s’agit d’un procédé nouveau, certaines entreprises préfèrent être entre les mains d’experts pour faire grossir leur business. Je pense personnellement que toutes les compétences peuvent s’acquérir avec les bons outils et les bons tutos, et qu’il vaut mieux toujours avoir un Growth Hacker en interne. Choisissez plutôt des formations Growth que des prestations externes. 😉

Inbound marketing & Growth : La différence

Certains d’entre vous cherchent à savoir s’il y a une différence entre les deux. Pour rappel, l’inbound marketing est la stratégie par laquelle le client vient à vous grâce à :

  • Un bon Branding,
  • Du contenu pertinent sur un blog, (référencement naturel),
  • Une stratégie sur les réseaux sociaux,

Le client vient à vous parce que vous lui apportez de la valeur.

Le Growth va vous permettre d’avoir encore plus de personnes qui viennent à vous, mais surtout, va être le levier qui va les faire acheter vos produits. Donc oui c’est différent. 😉

Pour rappel :

Quel est le coût du Growth marketing ?

En moyenne, le coût du Growth marketing est de 40€ par mois.

Bien sûr, cela peut vous coûter zéro euro comme 100 euros par jour, tout dépend des outils que vous souhaitez acheter.

Mais si vous achetez un abonnement auprès d’un outil tout en 1 comme Waalaxy (voir prix👀), puis que vous y ajoutez quelques outils complémentaires gratuits pour les liens de tracking et l’analyse par exemple.

Le plus gros de votre budget ira dans l’embauche d’une équipe compétente, douée en Growth Marketing. 😉

4.9/5 (129 votes)

Convertissez plus de leads en clients grâce à ces 7 messages secrets de prospection B2B 🚀

Entrez votre prénom et votre adresse email pour recevoir le livre numérique de 11 pages maintenant :

doit-on vous l’envoyer maintenant ? 🚀