10 conseils d’experts LinkedIn pour publier

Published by Toinon on

4 minutes

Publier sur LinkedIn peut paraître une grosse étape. On se dévoile au grand jour. Il ne faut plus dire de bêtises. Pourtant, il n’y a rien d’insurmontable et avec une bonne stratégie on peut faire des merveilles. On a demandé à des experts LinkedIn comment faire pour avoir bonne stratégie de contenu. Découvrez nos 10 conseils pour publier sur LinkedIn !

Utiliser une phrase d’accroche efficace

On en parle déjà dans l’article sur le format pour obtenir des milliers de vues sur LinkedIn. Mais il est nécessaire de le rappeler.

Seulement une petite partie de votre post est affichée dans le fil d’actualité. C’est la partie la plus importante !

Emmanuelle Petiau nous conseille donc de bien travailler son accroche. Elle doit donner envie de cliquer sur « Voir Plus » pour afficher le reste du contenu.

Astuce : LinkedIn comptabilise comme une « Vue » quelqu’un qui passe sur un post, même s’il ne clique pas sur « Voir plus », dans ce cas, votre taux d’engagement (ratio likes et commentaires/vue) baisse. Car personne n’engage sur un post sans le lire en entier !

accroche-post-linkedin

Utiliser les emojis comme du sel

Parmis nos conseils pour publier sur LinkedIn, Emmanuelle Petiau :

Des émojis oui, mais les émojis c’est comme le sel. Un peu ca sublime, trop ca écoeur

Les emojis permettent de donner de la couleur au contenu. De l’aérer. Mais n’en faites pas trop. Même si vous êtes de la génération « KikooLol ».

Bien définir sa ligne éditoriale

Ruben Taieb, qui publie tous les jours sur LinkedIn, nous dit : 

Il faut bien définir sa ligne éditoriale en amont : sans objectifs, sans cibles, on ne sait pas de quoi parler, ni à qui, on n’avance pas

Evidemment, on peut avoir envie de parler de tout. Dans tous les sens. Ne vous risquez pas. Définissez bien vos objectifs et à qui vous souhaitez vous adresser.

Trouver ses éléments différenciateurs

Connu sur LinkedIn pour son « Bonjour #Lundi », Ruben nous dit également :

Il faut définir 3 éléments différenciateurs. Nous ne sommes ni sur Facebook ni sur Instagram. Il est rare qu’on aille voir toutes vos publications regroupées au même endroit. Il faut que les utilisateurs reconnaissent vos publications à chaque fois. Pour cela, définir des éléments différenciateurs est important. Une couleur qui sera présente sur tous vos supports Images & Documents. Une signature sur les images et documents. Une phrase d’accroche en début de publication avec un hashtag du type : #Bonjour Lundi 🌞

Varier les formats. Tester des choses

Mounir Moustahlaf, connu pour ses infographies sur LinkedIn (et qui propose d’ailleurs une formation aux entrepreneurs pour se lancer sur Linkedin) nous dit :

Il faut se concentrer sur le type de format à adopter (textuel, vidéo, article ?)  Une fois le format identifié, je pense qu’il est nécessaire de passer à l’action et de ne plus trop se poser de question (même s’il faut garder en tête que le réseau est public et que bien évidemment, il faut maîtriser son sujet)  Donc tester, faire, produire, retester. Et une fois que l’hameçon mord (quelque chose de positif émerge, comme par exemple la considération d’une communauté), il faut rester sur ce qui mord.

Ce que nous confirme Ruben d’ailleurs :

Je dirais aussi, varier les formats, ne pas hésiter à sortir de ce qui se fait déjà, ce qui est déjà vu.

Parler de ce qui vous passionne

Je conseillerais tout d’abord de se positionner sur un domaine d’activité qui nous parle, qui nous passionne, en lien avec l’activité que nous exerçons. 

Ca peut paraître une évidence. Et pourtant ! Parler de son sujet d’expertise mais aussi de ce qui nous passionne. Rien de mieux pour passer un message et créer une connexion avec son audience.

Publier sur LinkedIn est une stratégie d’acquisition. Ca ne veut pas dire qu’on ne peut pas y prendre du plaisir.

Etre régulier

Tous les experts interrogés le disent. TOUS. Soyez régulier ! Publier à la volée, sans régularité ne donnera que très peu de résultats.

Et soyez patients.

Toute stratégie de contenu prend du temps. Il faut se faire connaître, trouver son audience, son format. Puis se faire accepter. Avant de devenir une référence.

Si vous attendez un Retour Sur Investissement dès le premier post, vous faites fausse route !

Soigner les visuels et connaître leurs avantages

Soigner les visuels et connaître leurs usages, avantages et inconvénients. Les photos donnent une meilleure portée mais moins d’engagement. Les vidéos l’inverse. Les PDF eux donnent de meilleures conversions. 

Une redondance avec « choisir sa ligne éditoriale » ? Oui et non. Ici, Benoît Dubos nous conseille de bien choisir son format en fonction de l’objectif attendu du post en question.

Réengager son audience

Benoit nous dit encore :

Réengager son audience avec de l’outreach (coucou les Triggers ProspectIn !)

Des personnes ont commenté votre post. C’est une belle première étape et synonyme d’intérêt. Pourquoi ne pas prendre contact avec eux et aller plus loin dans votre relation en lui proposant un contenu additionnel par exemple ?

Sachez que cette tâche peut être facilement automatisée avec des outils comme ProspectIn.

Utilisez le biais de narration

Utiliser le biais de narration, ou « storytelling » en recontant une HISTOIRE. Les utilisateurs sont sur LinkedIn avant tout pour se divertir, la narration est donc un excellent outil pour les « hook » et les amener vers ton call-to-action

Encore un précieux conseil de Benoît Dubos, qui vous explique comment obtenir 75k vues en un seul post sur les cours gratuits de l’Académie.

Bonus : ne pas être analphabète

Merci à Benoit Dubos pour cette touche humoristique, qui cache derrière un conseil bien utile : soignez votre orthographe et votre expression.

Rien de pire qu’un post qui contient des fautes d’orthographe ou de français. Pour éviter ça : faites vous relire et utiliser les outils de corrections orthographique avancés (Antidote par exemple).

En espérant que ces conseils pour publier sur LinkedIn vous seront utiles ! 😉

Tweetez
Partagez
Partagez