Comment créer un faux compte sur LinkedIn sans se faire bannir ?

Published by Toinon on

8 minutes
Rate this post

Vous avez envie de développer votre activité sur LinkedIn mais un seul compte ne vous suffit pas ? 😬 Les limites imposées par celui-ci sont trop basses ? Voici un process pour créer de nouveaux comptes LI qui limite au maximum le risque de se faire bannir.

Les conseils que l’on donne ici ne sont basés que sur des tests effectués en interne. Sachez que c’est une IA qui est chargée de la détection alors il n’y a pas de vérité absolue et il existe toujours un risque de voir son compte se faire bannir.

Prêt pour “farmer” ? C’est parti ! 😜

Etape 0 : Créez une nouvelle session Chrome

Premièrement si vous souhaitez que votre compte vive, ne partagez surtout par les cookies avec les autres comptes. LinkedIn considère également les déconnexions et reconnexions comme une alerte au multicompte. Pour éviter cela, deux possibilités : créer plusieurs sessions Chrome (version simple et gratuite mais pas infinie : vous ne pourrez pas créer 15 comptes par jour) ou utiliser un service de proxy/vpn comme il en existe de nombreux.

De la même manière vous devrez changer d’IP à chaque fois que vous changez de compte en restant toujours sur la même IP pour un compte.

Chez Waalaxy, on utilise la première manière et on passe par cette méthode si ça ne fonctionne pas. Si vous n’utilisez pas une de ces deux solutions, dites adieu à votre nouveau compte et peut-être même à votre compte principal.

Etape 1 : Trouvez un nom à votre persona

Pour votre faux compte LinkedIn, vous pouvez être inspiré, dans ce cas faites vous plaisir. Evitez tout de même John Doe et les autres noms trop classiques, ce n’est pas très crédible lorsque vous allez faire vos ajouts. De même, évitez un prénom ou nom trop improbable : si votre prospect vous cherche sur Google, il doit trouver des personnes avec les mêmes noms et ne pas pouvoir dire que vous n’existez pas.

Si vous n’êtes pas inspiré, heureusement internet est là pour vous ! Voici un site qui vous permet de générer une fausse identité sur des critères d’âge, de sexe, de région. Ils vont jusqu’à vous dire quelle voiture il conduit !

Petit conseil : privilégiez vivement les profils étudiants. Innocents dans le milieu professionnel, ils ont tendance à être acceptés plus facilement. Vous pourrez toujours modifier le profil petit à petit une fois qu’il aura gagné en connexions. 😉

Etape 2 :  Créez-lui un mail en conséquence

Où créer votre mail ? Les services de messagerie sont nombreux. Attention, la plupart demandent un numéro de téléphone mais acceptent jusqu’à 4-5 comptes par numéro. Tout dépend de vos ambitions ! 

Evitez les mails temporaires. On n’a pas testé mais d’intuition, LinkedIn devrait considérer ça comme un indicateur de faux compte. En cumulant Gmail, Outlook et Yahoo, vous avez déjà 10 à 15 comptes devant vous. C’est pas mal !

De plus, vous pouvez essayer de créer un compte Gmail par la session chrome « invité », il y a directement plus de chances de créer l’adresse mail sans qu’un numéro de téléphone soit demandé.

Lors de la création de votre email, souvenez-vous que vos relations de 1 er niveau pourront le voir. Alors rendez-le crédible par rapport à votre persona.

Etape 3 : Trouvez une photo crédible

Certain disent que les photos générées par des IA fonctionnent bien. Personnellement, tous les faux comptes créés avec des photos d’IA se sont fait bannir assez vite. Corrélation ou non, je préfère éviter. Pour choisir une photo, vous avez plusieurs possibilités :

  • Utiliser une banque d’image libre de droit (Unsplash, Exactitudes, …) : on aime bien faire ça mais le risque que votre image soit connue ou trop classique du “libre de droit” est risqué.
  • Utiliser une image Google image : le problème de cette méthode est que vous n’avez pas les droits sur l’image. Il serait dommage d’avoir des problèmes de droit, mais ça vous offre un catalogue de photo infinie.  

Dans les deux cas, je vous conseille de modifier l’image. Une petite retouche Photoshop bien faite pour changer le fond, mettre la photo en noir et blanc et en miroir histoire de ne pas sortir dans Google Reverse Image, cela fonctionne très bien pour le système de faux compte LinkedIn. Je vous conseille de la rechercher sur Google auparavant pour voir si elle ressort.

Etape 4 : Créez son compte LinkedIn

exampleVous avez ouvert une nouvelle session chrome ou utilisez un VPN sans partager vos cookies avec votre premier compte. Vous êtes prêt à créer votre faux compte LinkedIn. Rendez-vous sur LinkedIn en passant par Google : j’ai remarqué qu’en passant directement par l’url, LinkedIn me propose un onboarding un petit peu différent. Ca ne présente peut-être aucun risque mais je préfère rester dans le chemin le plus classique qu’il soit. 

  • Entrez les informations et validez,
  • J’entre mes informations et LinkedIn me demande de vérifier que je ne suis pas un robot en entrant mon téléphone.
  • Vous arrivez dans l’onboarding de LinkedIn.

Il va tout d’abord vous demander votre position. Choisissez ce que vous voulez.
Puis il va vous demander votre poste. Donnez une expérience à votre persona, s’il est étudiant, mettez-le dans une école assez connue et grande. S’il travaille, mettez-le en CDI ou en alternance dans une grande entreprise. Attention, s’il n’y a pas beaucoup d’employés dans votre entreprise, je vous déconseille de mettre votre faux compte tout de suite sur votre vraie entreprise (ou alors ne cliquez pas sur la proposition de choisir la page entreprise, gardez uniquement le nom).

Si jamais votre compte se fait bannir (on est jamais à l’abri) il ne sera plus visible dans les recherches mais apparaîtra toujours dans le nombre d’employés. Ce n’est pas super pour votre image si vous êtes amené à en créer plusieurs.

Etape 5 : Ajoutez vos premiers contacts

C’est une étape cruciale dans la création de faux compte LinkedIn : vos premières relations. Un taux d’acceptation faible parce que personne ne vous connait risque d’alerter l’IA de LinkedIn. Envoyez une demande de connexion aux personnes que propose LinkedIn dès le départ. Si vous le pouvez, utilisez un fichier .csv avec vos contacts proches, à qui vous demanderez de vous accepter ou utilisez notre fichier de comptes qui vous accepteront dans tous les cas pour démarrer. Vous pouvez également ajouter le vôtre via ce formulaire pour recevoir des invitations et grossir votre réseau de manière organique. 

Comment importer un fichier csv sur LinkedIn

Etape 6 : Rendez le compte humain

intermediate

Une fois le compte créé, les premières invitations envoyées et la photo mise en place, complétez le profil de votre persona. Le but est qu’il soit au moins intermédiaire. Vous pouvez lui faire suivre des hashtags ou encore lui ajouter des compétences. LinkedIn aura moins l’impression qu’il s’agit d’un faux compte, tout comme les utilisateurs du réseau social.

 

Etape 7 : Faites grossir le compte

Vous avez fait une grosse partie du travail. Votre compte LinkedIn a besoin de grossir maintenant. La solution pour garder un caractère humain sans que vous n’ayez à rien faire ? Nos outils d’automatisation !

Waalaxy

A partir du moment où une personne vous accepte, vous avez accès à ses connexions (si personne ne vous a accepté dans les personnes proposées, vous pouvez envoyer des invitations aux membres Premium, ils ont tendance à accepter bien plus facilement). Une fois que vous avez atteint 100 connexions et que votre compte a au moins 1 semaine de vie, vous pouvez télécharger Waalaxy. Exportez le maximum de personnes possibles de cette recherche, soit 1000, dans Waalaxy. Je vous conseille de simplement utiliser les filtres « Personne » et « connexion 2e ».

people + 2nd

Il vous suffira ensuite de lancer des demandes de connexion (je vous conseille de laisser les notes vides) sur ces personnes. Comme vous ne serez que des relations de deuxième degré, elles auront tendance à vous accepter beaucoup plus facilement.

Pensez à paramétrer Waalaxy de façon à ce que vos heures de travail aient l’air normales et non qu’elles soient 24/7, votre compte étant encore tout frais.

Podawaa

Rejoignez des pods contenant beaucoup de monde afin d’être actif sur LinkedIn. Si vous avez une activité non seulement sur les prospects mais aussi sur les posts, LinkedIn pensera moins facilement à un faux compte si vous êtes actif sur tous les canaux.

Une fois que le profil a plus de 250 connexions, vous pouvez le considérer comme prêt pour la vraie vie. Vous pouvez changer sa photo de profil ou bien son prénom ou son nom de famille (il est très déconseillé de changer les 3, votre compte pourrait être banni très facilement).

Voici une liste de bonnes pratiques et de cas à éviter pour que votre compte survive.

Les bonnes pratiques

Les premières semaines :

  • A chaque connexion, améliorez un peu le profil. Un poste précédent, une bio, une université… On vous conseille d’ajouter un passé chez un gros compte. Il parait que c’est plus compliqué pour LinkedIn de vérifier et vous donne le bénéfice du doute (merci à Guillaume Albisetti). Faites-vous plaisir ! Cadre chez Total ou Commercial chez Orange ? 
  • Pour chaque poste ou école, ajoutez une description complète. LinkedIn n’aime pas les descriptions de poste vides.

Une fois qu’il est prêt :

  • Visez les relations 2 dans un premier temps. Si vous avez un faible taux d’acceptation d’un coup, LinkedIn peut vous bannir.

Les mauvaises pratiques 

  • Utiliser des photos d’Intelligence Artificielle,
  • Faire trop de demandes dans les premières semaines,
  • Compléter tout son profil le premier jour.

Astuce pour la création de faux compte

Créez des personnes de plus 40 ans ou des personas féminins

On a remarqué que les profils un peu plus âgés ou féminins (sur les conseils de Benoît Dubos) transformaient mieux en prospection. Idéal pour un faux compte, non ? 

Un grand parent, un cousin une petite soeur qui n’utilise pas LinkedIn ? Créez lui un compte !

On a tendance à un peu abuser de cette technique chez Waalaxy.

Trouvez des personnes de votre entourage qui n’ont pas besoin de LinkedIn à l’heure actuelle et demandez leur si vous pouvez emprunter leur identité pour créer un compte LinkedIn.

Cette technique vous permettra de mettre vos comptes sur le marché beaucoup plus vite : si LinkedIn vous bloque, vous pourrez fournir une pièce d’identité valide. 

Dupliquez vos comptes existants

Votre compte sur LinkedIn est âgé et on ne vous a jamais demandé votre pièce d’identité ? Créez-en un deuxième. Faites une faute dans le nom ou mettez le en majuscule. Voici une technique qui offre deux fois plus de portée avec votre identité et un compte qui peut aller rapidement sur le marché.

LinkedIn me demande mon numéro à l’inscription

LinkedIn a détecté que vous partagiez une IP avec d’autres comptes et veut s’assurer que vous n’êtes pas un robot en vous demandant un numéro de téléphone. Si vous arrivez à cette étape, il faut changer d’IP. Suivez cette procédure :

  • Fermez tous les onglets Linkedin ouverts, y compris votre compte habituel,
  • Mettez votre smartphone (j’espère que vous en avez un !) en partage de connexion : l’IP d’un téléphone en 4G change dès que vous activez puis désactivez le mode avion. Vous pouvez donc faire cela à l’infini.
  • Relancez une nouvelle session Chrome vierge,
  • Refaites l’opération de création de compte.

Normalement LinkedIn vous demande une vérification pour savoir si vous êtes un robot mais plus de numéro de téléphone. Attention vous devez rester en partage de connexion jusqu’au bout du processus de création sans vous reconnecter sur un autre compte. Attendez au moins 24h ensuite pour vous reconnecter avec ce nouveau compte sur votre IP principale.

De notre côté, on continue d’expérimenter et prendre les retours des meilleurs growth hackers pour battre l’IA de LinkedIn. Si vous avez des suggestions, n’hésitez pas à nous les envoyer, on se fera un plaisir de mettre à jour cet article. 😊

Tweetez
Partagez
Partagez