Compte restreint sur LinkedIn : Pourquoi & Solutions

linkedin compte restreint
18 minutes

Votre compte est restreint sur LinkedIn ? Vous êtes au bon endroit.

Si vous cherchez une solution, découvrez notre outil Waalaxy, qui n’est pas atteint par les restrictions de LinkedIn. Sinon, dans cet article on vous explique toutes les restrictions LinkedIn différentes et nos tips pour vous en sortir. 👊

En savoir plus 🔥

Tout réseau social doit s’assurer que ses utilisateurs n’abusent pas de l’outil, en spammant les autres utilisateurs, en partageant des contenus inappropriés ou en créant de fausses identités.

LinkedIn ne déroge évidemment pas à la règle. De plus, ils ont récemment renforcé leurs règles d’utilisation et de détection des comportements abusifs ?

compte restreint par linkedin

Si vous êtes arrivés ici, il y a deux possibilités :

  • Vous avez subi une restriction de compte par LinkedIn quelle qu’elle soit.
  • Vous avez peur de subir une restriction de compte et souhaitez anticiper (c’est une bonne idée).

Dans les deux cas, vous êtes au bon endroit !


Comment et pourquoi LinkedIn choisit de restreindre un compte ?


Un réseau social a pour objectif de mettre en relations des personnes (de vrais humains), autour d’un schéma d’échange d’informations ou de contenus et selon des règles et modes propres au réseau.

LinkedIn se positionne ainsi comme un réseau social professionnel en majorité B2B qui a pour objectif de mettre en relation des professionnels (ah bon) autour de sujets communs, que ce soit des problématiques métiers ou d’industrie et ainsi faciliter les collaborations et le recrutement.

Mais, comme toute plateforme de ce genre, elle doit s’assurer du bon respect de certaines règles éthiques afin que ces membres ne soient pas insultés, spammés ou encore ne voient ou partagent des contenus inappropriés.

Et croyez-moi, ce n’est pas une mince affaire. Car tout réseau qui regroupe des millions de personnes est un endroit idéal pour promouvoir une idéologie, partager de manière abusive des contenus ou services ou même propager des virus.

LinkedIn ne fait pas exception. Et il doit donc s’en protéger.

Comment LinkedIn restreint un compte ?

Vous l’imaginez peut-être, surveiller des millions de profils, de signalements et de contenus partagés n’est pas à la portée d’humains (ce serait bien trop coûteux).

Il s’agit donc d’algorithmes (et plus précisément d’intelligences artificielles) qui surveillent le réseau à la recherche des abus et des manquements au respect des Conditions Générales d’Utilisation du réseau.

Ces algorithmes font la première phase du travail et ont la faculté d’apprendre. Ils s’améliorent donc avec le temps et ont un comportement qui n’est pas exactement le même à chaque fois.

C’est un point important pour la suite. En effet, beaucoup de personnes ne comprennent pas pourquoi sur deux comptes ayant fait les mêmes actions et partagés les mêmes contenus, le premier peut subir une restriction et pas le deuxième.

Je ne vais pas vous faire un cours de machine learning ici, ce n’est pas le propos. Mais je dois quand même vous expliquer la base d’un système d’apprentissage par un algorithme.

  1. L’algorithme analyse votre contenu et vos actions et compare aux comptes analysés auparavant. S’il trouve des corrélations ou éléments similaires avec des comptes bannis définitivement, il peut choisir de vous restreindre également. Il peut également choisir de vous laisser continuer et voir quels sont vos comportements dans le futur pour savoir si vous vous rapprochez de comportements anormaux ou pas.
  2. Si votre compte est restreint, il y a deux possibilités : c’était justifié ou ça ne l’était pas. Si vous estimez que ça ne l’était pas, vous allez probablement adresser une demande au support. Celui-ci va évaluer manuellement votre compte et déterminer si c’était effectivement une erreur ou non.
  3. L’algorithme reçoit donc deux issues à son choix : c’était une erreur et le compte a été rétabli ou ce n’était pas une erreur (le support a banni votre compte ou vous n’avez pas fait de demande de restitution). Basé sur ce résultat, il apprend. Il sait maintenant que les indicateurs qu’il a évalués chez vous correspondent à un comportement frauduleux ou non.

Évidemment, à l’échelle d’un compte ça n’a pas beaucoup de valeur. Mais si vous multipliez cet apprentissage par des millions de tentatives, avec des succès et des échecs, vous obtenez une IA particulièrement efficace.


Quels sont les différents types de restrictions par LinkedIn ?


Il existe différents types de restriction de compte par LinkedIn, selon les manquements à leurs règles, le type de compte et d’autres critères qui ne sont pas toujours connus, puisque c’est une IA qui prend la première décision.

Ces restrictions sont plus ou moins graves, plus ou moins longues, pouvant aller à un bannissement définitif. Mais pas d’inquiétude c’est assez rare. Je vous explique tout, tout de suite.

Demande d’e-mails sur l’envoi d’invitation

C’est la restriction LinkedIn la plus « basique ». LinkedIn considère que vous envoyez beaucoup d’invitations, probablement non sollicitées. Il vous demande donc de saisir l’adresse mail de la personne que vous essayez de contacter pour montrer que vous la connaissez bien.

Dans ce cas, nous vous conseillons d’arrêter d’envoyer des invitations sur LinkedIn, qu’elles soient manuelles ou automatisées pendant quelques jours.

Si au bout de quelques jours vous n’êtes toujours pas débloqué, une solution est de passer par un outil comme Waalaxy qui vous permet d’envoyer des demandes de connexion automatiquement en récupérant les emails avant l’envoi de la demande, donc il n’est plus nécessaire d’avoir l’email de la personne pour lui envoyer une demande de connexion, l’outil gère cela tout seul, pas mal n’est ce pas ?

Combien de temps dure l’obligation de saisir un e-mail pour se connecter avec une personne ?

Malheureusement, elle varie d’un compte à l’autre. De ce que nous savons aujourd’hui, elle peut durer de quelques jours à plusieurs mois. On connaît même certaines personnes pour qui elle n’a jamais été levée…

Mais pas de panique, comme expliqué juste au-dessus, vous pouvez utiliser des solutions comme Waalaxy qui vous permettent de passer outre cette restriction.

Attention tout de même : ce n’est pas parce qu’on vous demande de saisir un e-mail une fois pour entrer en relation avec une personne qu’on va vous le demander pour tout le monde. Certaines personnes sur LinkedIn ont activé une option qui oblige à saisir leur e-mail pour entrer en contact avec eux, afin de ne pas être spammé. C’est assez rare mais ça peut arriver.

Vérifiez donc toujours sur un deuxième profil avant de crier à la restriction.

Quotas hebdomadaires d’envois d’invitations atteints

C’est tout nouveau, ça vient de sortir, la nouvelle manière d’avoir son compte restreint par LinkedIn :  LinkedIn a décidé de mettre des limites hebdomadaires d’envois d’invitations.

A présent, les utilisateurs sont limités à environ 100 demandes d’envoi de demande de connexion par semaine, et personne n’échappe à la règle, pas même les utilisateurs premium ou Sales Navigator.

La solution ? Utiliser un outil d’automatisation comme Waalaxy qui récupère les emails des personnes avec lesquelles vous voulez rentrer en contact. La demande s’effectue donc via l’email et non la voie classique, et permet donc de ne pas être limité par le quota de 100 invitations hebdomadaire.

La restriction de quotas hebdomadaires est-elle définitive ?

La restriction de quota hebdomadaire est assez récente, il est donc possible qu’elle disparaisse dans les semaines et les mois à venir, mais pour l’instant, elle semble être définitive.

La seule solution qui s’offre à vous pour envoyer plus de 100 demandes de connexion par semaine sera donc de passer par un outil comme Waalaxy.

Arrivée en SPAM dans les messages

Plus rare, cette restriction est difficile à identifier. Elles arrivent en général quand vous utilisez un outil d’automatisation et que vous contactez plusieurs centaines de personnes par message privé sur LinkedIn, avec le même message.

La seule manière de le savoir est d’envoyer le message à quelques contacts que vous connaissez bien et vérifier dans leur messagerie instantanée si vous êtes en SPAM.

Détection d’un outil d’automatisation

Si vous utilisez un outil d’automatisation comme Dux-Soup ou Linked Helper, il est possible que LinkedIn soit capable de le détecter directement. Dans ce cas, il vous signalera le nom de l’extension que vous utilisez et vous demandera de stopper.

Il peut aussi détecter des comportements qui paraissent automatisés, sans être sûr que vous utilisez des outils d’automatisation. Cela arrive souvent lorsque vous parcourez des centaines de profils dans des recherches en peu de temps.

Dans le premier cas il vous dira quel outil il a détecté alors que dans le second cas, le message de LinkedIn parlera seulement « de l’utilisation d’un outil automatisé ». Vous recevrez ainsi un message de ce type :

Nous avons remarqué une activité inhabituelle depuis votre compte. Cela comprend un nombre inhabituellement élevé de vues de profil et/ou des comportements de visualisation de profils qui indiquent l’utilisation d’un outil automatique.
Pour empêcher les abus et pour protéger la confidentialité des membres, nous n’autorisons pas l’utilisation de logiciels qui automatisent les activités sur LinkedIn. Nous empêchons également les comptes de consulter un nombre inhabituellement élevé de profils de membres.
Nous vous avons déjà envoyé un avertissement. Nous avons donc maintenant restreint votre compte jusqu’au XXXX. Veuillez essayer de vous reconnecter après cette date. Notez que si vous persévérez dans cette activité, votre compte pourra être restreint de façon permanente.

Restreint temporairement avec demande de pièce d’identité

Il s’agit d’une restriction plus grave que les précédentes. LinkedIn considère que vous avez violé ses Conditions Générales d’Utilisation.

Cela peut arriver :

  • Si vous avez continué d’utiliser un outil d’automatisation interdit,
  • Si LinkedIn considère que votre compte n’est pas une vraie identité,
  • Si vous avez partagé du contenu qui a été signalé plusieurs fois,
  • Toute autre violation systématique de leur CGU ou comportement qui paraît suspect auprès de l’algorithme chargé de l’identification.

Bannis définitivement de LinkedIn

Cette étape est l’étape ultime. Normalement, vous êtes passés à l’étape précédente, vous avez fourni une pièce d’identité et :

  • Le service de sécurité de LinkedIn vous a dit explicitement par mail que votre compte était banni.
  • Vous n’êtes pas débloqués plusieurs semaines après avoir fourni votre pièce d’identité.

Le bannissement définitif en général justifié et arrive assez rarement. ?


Pourquoi j’ai été restreint par Linkedin ?


Comme on l’a dit précédemment, il y a plein de raisons pour lesquelles on peut subir une restriction de la part de LinkedIn. Elles dépendent :

  • Du type de restriction (les raisons d’une limite d’envois hebdomadaires d’invitations ne sont souvent pas les mêmes que celles d’un bannissement définitif).
  • Du choix de l’AI chargée de faire le premier travail de restriction.
  • De mauvaises pratiques ou du non-respect de leur CGU.

Voici une liste non exhaustive qui peut mener à une restriction par LinkedIn.

Vous avez envoyé beaucoup de demandes d’invitations

Comme on le disait au début, LinkedIn a pour objectif de mettre en relations des personnes pour créer des tissus de qualité, centrés autour de sujets communs.

Ajouter 300 personnes par jour dans son réseau est évidemment loin de cet objectif.

C’est pourquoi, un des principaux facteurs de restrictions (surtout pour la demande d’e-mail pour entrer en contact ou les quotas hebdomadaires), est le volume d’envois journaliers, hebdomadaires ou mensuels d’invitations.

Vos taux d’acceptation et de réponses sont bas

Vous envoyez beaucoup d’invitations et de messages. OK, vous êtes peut-être une personne influente.

Mais si personne ne vous accepte ou ne vous répond, ce n’est pas bon signe. Ça ressemble beaucoup à du spam.

Dans ce cas, LinkedIn peut choisir de restreindre votre compte par une des restrictions précédentes.

Trop de personnes ont signalé « ne pas vous connaître »

Lorsque vous envoyez une demande d’invitation, l’utilisateur peut vous accepter ou vous refuser mais également signaler « Je ne connais pas cette personne ».

Si trop d’utilisateurs vous signalent de cette manière, LinkedIn va considérer que vous ajoutez des personnes que vous ne connaissez pas et ça ne lui plaît pas trop.

Malheureusement, on ne peut pas savoir combien de personnes vous ont signalé comme tel.

Vous utilisez un outil d’automatisation dangereux

LinkedIn n’aime pas trop les outils d’automatisation. Certains respectent les quotas et les règles tacites de LinkedIn et sont techniquement indétectables.

D’autres agissent avec des comportements robotisés que LinkedIn peut détecter. On vous explique plus bas comment éviter ça.

Vous partagez du contenu inapproprié, dégradant, insultant

Si vous partagez des contenus inappropriés, pornographiques, insultants, que ce soit directement un via un post LinkedIn, un article, un commentaire, vous risquez bien de finir dans la prison LinkedIn.

C’est une règle basique sur tout réseau social : soyez courtois, attention aux fakenews, attention à protéger votre mot de passe pour ne pas vous faire hacker, attention à gérer vos émotions en commentaires ?

Vous envoyez trop de fois le même message ou la même note

Copier/coller abusifs ou outil d’automatisation, LinkedIn n’aime pas trop voir le même message ou la même note être envoyée a beaucoup de monde. Ce n’est pas un comportement personnalisé qui montre une volonté de créer un réseau de qualité. Il peut donc décider de vous mettre en spam ou vous restreindre.

Tout ceci à la fois

Comme on l’a dit, la restriction de compte est en grande partie gérée par une intelligence artificielle qui va étudier des dizaines, voire des centaines de comportements pour déterminer si votre compte mérite une restriction ou non.

Il se peut donc qu’il y ait un mélange de toutes ces raisons cumulées, à plus ou moins haut niveau, qui vous vaille une restriction de compte, permanente ou définitive.


Comment éviter d’être banni par LinkedIn ?


Respecter les Conditions Générales d’Utilisation

Voilà. Vous savez tout.

Il n’y a pas de miracle, LinkedIn a des règles et le bafouement de ces règles vous expose à une des restrictions évoquées.

Bon, il faut environ 17 heures pour les lire. Donc je comprends, vous n’avez pas trop envie de vous plonger dedans maintenant.

Pas de problème, on vous a fait un résumé (en fait c’est un peu la liste des raisons pour lesquelles vous avez été restreint) :

  • Ne pas utiliser de robots (ou des robots pas détectables ?).
  • Ne pas avoir de comportements insultants, spammant, inappropriés et ne pas partager de contenus pornographiques ou faisant la promotion d’une idéologie (terroriste ou religieuse par exemple).
  • Tout autre élément que LinkedIn peut déterminer comme inapproprié sur le réseau et/ou qui pourrait nuire à la communauté.

Respecter les bonnes pratiques

Au-delà de ces règles assez vagues, il y a de bonnes pratiques à respecter pour éviter d’être restreint par LinkedIn.

Bien cibler les personnes que l’on contacte

On ne le dira jamais assez. Si vous prospectez sur LinkedIn, la base d’une campagne réussie c’est le bon ciblage des personnes. Plus votre liste de prospects correspond à votre audience, meilleures sont vos chances de trouver de nouveaux clients.

Mais aussi meilleures sont vos chances de ne pas être restreint par LinkedIn. Car si votre message est adressé à la bonne cible, pas de raison d’être signalé comme spam.

Personnaliser & varier au mieux ses messages

Personne n’aime recevoir des messages robotisés. Certains n’aiment pas du tout et vont vous signaler de manière systématique.

Alors, comme le ciblage, la personnalisation et la qualité du copywriting sont la base d’une prospection LinkedIn de qualité et d’un compte en bonne santé.

Évitez d’avoir une approche commerciale directe, testez différents messages pour voir lesquels fonctionnent le mieux et dites-vous toujours avant d’envoyer votre invitation ou votre message :

« Est-ce que si j’avais reçu ce message, j’y aurais trouvé de l’intérêt, j’y aurais répondu ? ».

Si ce n’est pas le cas, effacez et recommencez.

Et n’oubliez pas de surveiller vos taux de conversions pour vérifier que vous êtes dans les clous.

Les seuils d’alerte qui mettent à risque votre compte sont les suivants :

  • Taux d’acceptation inférieur à 20%.
  • Taux de réponse inférieur à 30%.

Si vous êtes sous au moins une de ces deux limites, attention vous êtes sur la mauvaise voie. Retravaillez votre ciblage et vos approches (consultez notre guide pour passer de novice à expert en prospection LinkedIn).

Prospecter dans des horaires normaux

Envoyer 30 le dimanche matin à 4 heures du matin n’a rien d’un comportement normal. Nous avons noté de notre côté que les comptes qui envoyaient des actions sur LinkedIn en masse sur des horaires un peu fantaisistes avaient plus de chances d’être bannis.

Évitez donc d’envoyer des invitations ou des messages (en masse) :

  • Entre 22h et 6h du matin sur votre fuseau horaire.
  • Le week-end.

Partager du contenu à valeur ajoutée

On a noté que les comptes LinkedIn qui publiaient régulièrement étaient moins souvent restreints. Créer une audience et une relation de qualité avec son réseau fait partie des bonnes pratiques qui réduisent vos chances d’être restreint par LinkedIn mais aussi créent des opportunités business incroyables.

On appelle ça le « nurturing » et cela revient littéralement à nourrir vos prospects de contenus qui peuvent les intéresser (attention à ne pas parler de soi, on parle de partager des articles et posts qui répondent à des sujets forts pour votre cible, sans toujours chercher à se mettre en avant).

Utilisez un compte bien établi

Si votre compte a moins de 6 mois et/ou moins de 500 relations, votre probabilité de vous voir restreint est décuplée.

Pour l’algorithme LinkedIn, vous n’avez pas encore fait vos preuves. Rien n’indique donc que vous n’êtes pas caché derrière une fausse identité qui voudrait utiliser le réseau à des fins mal intentionnées. Préférez donc un compte bien établi, avec plus de 500 relations et plus d’un an si possible avant de démarrer une prospection intense sur le réseau.

À l’inverse, si votre compte est plus jeune, partagez du contenu et ajoutez petit à petit les personnes que vous connaissez ou qui seraient le plus susceptibles de vous accepter pour éviter un bannissement prématuré.

Utiliser les bons outils d’automatisation

Quand vous voyez les raisons principales de bannissement de comptes, vous comprenez que l’utilisation d’outils d’automatisation, de scrapping ou de robots entre souvent en compte.

Parfois leur utilisation est directement détectable, parfois ils ont juste des comportements automatisés ou parfois encore ils font apparaître d’autres indicateurs suspects.

Pour bien comprendre les enjeux et risques de l’automatisation, il faut bien comprendre quels sont les différents types d’outils.

L’enjeu des outils d’automatisation sur LinkedIn

Les outils d’automatisation ne datent pas d’hier. Il s’agit de robots, de scripts informatiques qui automatisent des actions sur un réseau à la place d’un ou plusieurs utilisateurs dans le but de contacter d’autres personnes, partager des contenus ou encore simplement extraire des données.

Mais si ces outils existent, il y a une raison : ils offrent des possibilités incroyables.

Alors que pour prospecter par e-mail il vous faut d’abord une liste d’e-mails qualifiés, pour prospecter sur LinkedIn il vous suffit de faire une bonne recherche pour trouver des prospects potentiels.

Alors que la prospection par e-mail offre des taux de réponse en e-mailing à froids inférieurs à 3% (voire 1%), vous obtenez en prospection LinkedIn des taux allant de 30 à 60%!

Utiliser des outils d’automatisation pour contacter quelques dizaines de personnes par jour est aujourd’hui monnaie courante et très intéressante pour ceux qui voudraient trouver de nouveaux clients.

Les extensions Chrome VS les outils « cloud »

Il existe deux grands types d’outil de prospection automatisée sur LinkedIn, avec chacun des implications différentes.

Les premiers et plus courants sont les extensions Chrome. Il s’agit d’un plugin qui s’intègre à votre navigateur et va effectuer des actions que vous lui avez demandées automatiquement à votre place.

L’avantage des extensions Chrome, c’est qu’elles agissent depuis votre ordinateur, comme si vous étiez en train de naviguer sur LinkedIn. Votre IP est la même que celle habituelle, rien de suspect donc à première apparence.

Néanmoins :

  • Certains outils comme Dux-Soup font de « l’injection HTML », ce qui altère le code source de LinkedIn et les rend détectables par ce dernier.
  • Une fois votre ordinateur éteint, les actions sur LinkedIn ne s’effectuent plus (compliqué quand on veut gérer plusieurs comptes ou faire continuer de travailler le robot le week-end).

Les outils « cloud », eux, fonctionnent directement sur un serveur. L’avantage est donc de pouvoir gérer une flotte de comptes LinkedIn ou simplement de faire travailler notre prospection pendant nos jours de congé (ou même les faire travailler juste un peu plus que nous les humains).

En ça ils sont très intéressants. Mais ils présentent un problème majeur : ils sont situés sur des serveurs, souvent dans un autre pays, sur des IP avec plein d’autres comptes LinkedIn qui envoient tous beaucoup d’actions.

Pour LinkedIn, vous êtes donc en train d’envoyer des invitations et messages sur de gros volumes, 24h/24, 7/7, depuis le Mexique alors que vous habitez en France.

Pas très normal non ?

On observe donc avec l’utilisation de ces outils Cloud des taux de restrictions supérieurs et beaucoup de Captcha qui visent à vérifier que vous êtes bien un humain.

Enfin, il y a des outils d’automatisation plus ou moins éthiques et plus ou moins conçus pour garder votre compte Linkedin en vie.

Phantombuster par exemple ne gère pas automatiquement les volumes journaliers et les délais entre vos actions. Une petite erreur de configuration et vous retrouvez avec un compte banni…

ProspectIn + Cloud Francewaa, l’alternative ultime ?

Et si je vous disais qu’il existe une solution idéale, qui combine les avantages des deux outils ?

Oui oui vous aviez bien entendu.

ProspectIn est un outil d’automatisation pour LinkedIn au format extension Chrome, simple d’utilisation et surtout conçu pour sécuriser votre compte. Pas d’injection HTML, des délais entre vos messages gérés automatiquement, des quotas quotidiens basés sur les règles implicites de Linkedin pour rester sous les radars, une simulation parfaite des comportements humains (LinkedIn ne peut pas voir la différence) et enfin des alertes en cas de comportements jugés « à risque » qui pourraient nuire à votre compte.

Mais ProspectIn garde un inconvénient : il ne peut pas travailler quand votre ordinateur est éteint. C’est pourquoi nous avons créé Cloud Francewaa, qui vous permet de faire fonctionner ProspectIn dans le Cloud.

À l’inverse des solutions concurrentes, nous vous proposons une IP dans votre pays, basée sur le célèbre fournisseur de VPN Nord VPN.

Ainsi, pour LinkedIn, vous êtes juste en train d’agrandir votre réseau et vous utilisez un VPN pour sécuriser vos données. Rien de plus normal !


Que faire si mon compte LinkedIn est restreint ?


2 choses à ne pas faire

  1. Paniquer

Des restrictions sur LinkedIn, il y en a tous les jours. Peu importe le type de restriction que vous avez eu, il y a une solution.

Personne ne va vous attaquer en justice parce que votre compte a été restreint. Donc vraiment, on garde son calme !

2. Créer un autre compte (ou du moins pas tout de suite)

Le réflexe en cas de restriction, principalement pour une restriction complète permanente, serait de créer tout de suite un nouveau compte.

LinkedIn ne va pas apprécier vous voir faire ça. Surtout si vous le faites depuis le même navigateur, car il stocke dans vos cookies des informations qui lui permettent de voir que vous avez d’avoir un premier compte restreint.

Attendez donc d’être certains d’être banni définitivement pour faire ça.

Les choses à faire ou comment débloquer son compte ?

Votre compte a été restreint par LinkedIn ? Il y a plusieurs solutions pour débloquer un compte LinkedIn.

Limites d’envois hebdomadaires et demande d’e-mail

Si LinkedIn vous demande de saisir un e-mail à chaque demande de connexion, nous vous conseillons d’arrêter d’envoyer des demandes d’invitations pendant au moins 24h. 

Ensuite, envoyez manuellement une invitation chaque jour pour voir si votre compte a été débloqué.

Si LinkedIn ne vous débloque pas, une solution pour pouvoir continuer à envoyer des demandes de connexion consiste à utiliser un outil comme Waalaxy qui récupère automatiquement l’email avant l’envoi de la demande de connexion et permet donc ne pas être limité.

J’arrive en spam dans les messages

Nous vous conseillons dans ce cas :

  1. D’attendre quelques jours avant de renvoyer vos messages,
  2. De diviser par deux les volumes d’envois lorsque vous reprenez vos campagnes,
  3. Utiliser plusieurs messages différents,
  4. Demander une réponse à votre interlocuteur si possible, pour montrer à LinkedIn que votre contenu intéresse votre interlocuteur.

LinkedIn a détecté un outil d’automatisation

Si ça vous arrive : dans le cas où l’extension est clairement identifiée par son nom, nous vous invitons à ne plus utiliser cet outil car LinkedIn pourra à nouveau le détecter. Privilégiez des outils comme Waalaxy ou ProspectIn, intraçables par LinkedIn.

Si l’outil n’est pas clairement identifié par son nom, nous vous conseillons de mettre en pause vos campagnes pendant quelques jours et ensuite de réduire les volumes de profils que vous parcourez.

Débloquer mon compte restreint par LinkedIn

Dans le cas où LinkedIn vous demande une pièce d’identité, il n’y a qu’une chose à faire : fournir la vraie pièce d’identité associée au profil.

Si le compte est un faux compte, alors vous ne le récupérerez jamais. Si vous avez utilisé ProspectIn et que vous utilisez l’offre Entreprise vous pouvez récupérer ses prospects et les exporter en CSV pour les importer dans un autre compte.

Dans le cas où LinkedIn ne vous répond pas au bout de deux semaines ou vous répond que le compte est définitivement banni, il n’y a malheureusement rien à faire pour ce compte. ? Vous pouvez tout de même tenter de les contacter à cette adresse.


Mon compte a été débloqué : comment éviter d’être banni à nouveau ?


Bonne nouvelle. Vous étiez restreint d’une manière ou d’une autre et votre compte a été débloqué.

Désormais, vous devez faire beaucoup plus attention, car vous êtes sur la liste noire. L’algorithme va vous surveiller plus près que jamais et à la moindre alerte, vous bannir à nouveau, probablement définitivement.

Baisser les volumes

Première chose à faire si vous faisiez de la prospection : baissez les volumes. Il vaut mieux y aller doucement mais sûrement.

On vous conseille de reprendre à 15-20 invitations par jour maximum pendant 1 à 2 semaines. Si possible commencez par 2-3 semaines sans aucune activité.

Puis augmenter de 15-20 invitations journalières par semaine.

Revoir vos approches

Si votre compte LinkedIn a été restreint, peut-être que les performances de vos campagnes étaient trop basses. Pensez à retravailler vos approches (ça ne fait jamais de mal) pour avoir une approche moins commerciale, moins automatisée et plus humaine. (Vous pouvez consulter notre guide pour obtenir une prospection efficace sur LInkedIn en 2021).

Choisir un outil d’automatisation sécurisé

Si votre compte a été restreint suite à l’utilisation d’un outil d’automatisation, arrêtez de l’utiliser et orientez-vous plutôt vers une solution comme plus fiable comme Waalaxy ou ProspectIn (avec aujourd’hui plus de 40 000 utilisateurs). La gestion des volumes et la simulation du comportement humain vous apporteront une vraie sécurité.

Respectez les bonnes pratiques

Plus que jamais, référez-vous aux bonnes pratiques plus hautes et accordez-vous un point d’honneur à ne pas y déroger pour vous assurer que votre compte ne sera pas banni définitivement.


Mon compte est définitivement banni, que faire ?


Suite à votre prise de contact avec LinkedIn ou à l’envoi de votre pièce d’identité, LinkedIn vous a stipulé que la restriction de compte était définitive, avec souvent pour motif « Un bafouement répété de leurs CGU ». Ou bien vous n’avez pas de nouvelles plusieurs semaines plus tard.

Malheureusement, vous ne pourrez pas récupérer ce compte, qui restera à vie dans la « prison LinkedIn ».

Recréer un compte LinkedIn

Votre premier compte est banni définitivement. Mais rien ne vous empêche de recréer un compte, tout neuf.

Pas super pour l’image de redémarrer de 0 mais vous n’avez pas vraiment d’autre solution.

Première chose à faire : supprimez vos cookies et votre cache pour ne laisser aucune trace de l’ancien compte.

Bien évidemment il vous faudra un nouvel e-mail (mais créer un compte Gmail prend quelques secondes) car l’e-mail de l’ancien compte reste associé.

Vous pouvez alors créer un nouveau compte LinkedIn !

Créer des relations de qualité

LinkedIn ne donne pas la même crédibilité à tous les comptes LinkedIn. Un compte avec 10 000 relations, existant depuis 5 ans et publiant tous les jours a moins de chances de se voir banni qu’un compte avec 100 relations, quelques jours d’existence et aucune activité.

Évitez donc de prospecter avec votre nouveau compte. Visez la construction d’un réseau de qualité, de personnes de votre industrie, de personnes qui vous connaissent.

N’ajoutez pas plus de 10-15 personnes par jour les premières semaines, jusqu’à atteindre 300 relations au moins.

Bien compléter son profil

Élémentaire mon cher Watson. Un profil bien complété a deux intérêts majeurs :

  • Montrer à LinkedIn que vous êtes une réelle personne et accordez de l’importance à fournir des informations aux membres du réseau sur qui vous êtes.
  • Être plus visible dans les résultats de recherche.

Ce deuxième point est assez important. En effet, plus vous apparaissez dans les recherches, plus vous avez de chances d’être contacté. Plus vous êtes contactés, plus LinkedIn considère que votre profil est intéressant et réel, moins il a de chances de vous considérer comme suspect.

Attachez donc l’importance au titre, au résumé et à la description de vos activités précédentes.

Publier du contenu

LinkedIn est un réseau social. Une place de marché entre des créateurs de contenus et les utilisateurs qui visionnent ce contenu.

Plus il y a de contenu de qualité plus le réseau a de la valeur. Donc si vous créez du contenu, vous apportez de la valeur à LinkedIn. Si vous apportez de la valeur, LinkedIn aura moins envie de vous mettre dehors.

En plus, un contenu de qualité attire de l’intérêt sur votre profil, des demandes d’invitations et même des opportunités économiques.

Attendre 3 mois avant d’utiliser un outil d’automatisation

Si vous avez été banni à cause de l’utilisation d’un outil d’automatisation, ne vous jetez pas tout de suite dans la gueule du loup. LinkedIn est très vigilant sur les volumes d’envois des nouveaux comptes. Attendez au moins 3 mois et 500 relations avant de démarrer une stratégie de prospection automatisée.

Une fois que vous démarrez cette stratégie n’oubliez pas les 3 principes importants :

  • Qualité du ciblage.
  • Pertinence des messages et des approches.
  • Augmentation progressive des volumes d’envois.

Comment Waalaxy gère les restrictions par LinkedIn ?


Waalaxy a été pensé pour reproduire parfaitement le comportement humain. Nous avons différents mécanismes en place pour rester indétectables.

En revanche, la mise à jour récente de LinkedIn ajoutant des quotas hebdomadaires peut apparaître, que vous utilisez Waalaxy, ou que vous envoyiez des invitations manuellement.

Désormais, Waalaxy intègre un système prenant en compte ces restrictions. Le fonctionnement est le suivant :

  1. Lorsque vous envoyez une demande de connexion, nous récupérons automatiquement l’email de la personne avec laquelle vous voulez vous connecter et nous envoyons l’invitation via email, qui permet d’économiser vos quotas d’envoi hebdomadaire.
  2. Si nous ne parvenons pas à récupérer l’email, nous envoyons l’invitation via LinkedIn directement

Ce système vous permet d’économiser vos quotas d’envoi hebdomadaire de demande de connexion et de retrouver une capacité d’envoi de demande de connexion pouvant aller jusqu’à 100 par jour.


Conclusion si votre compte est restreint par LinkedIn


LinkedIn a mis en place ces dernières années un certain nombre de garde-fous pour éviter les abus sur le réseau. Les restrictions sont très majoritairement temporaires. Elles peuvent être évitées, en suivant les bonnes pratiques et en gardant une « utilisation normale » de LinkedIn. Dans la majorité des cas, si votre compte est restreint par LinkedIn, vous pouvez vous en sortir avec nos astuces.


Pour résumer en 3 questions


Pourquoi mon compte a été restreint par LinkedIn ?

Il y a plusieurs raisons possibles, mais vous avez sûrement aux yeux de l’algorithme utiliser LinkedIn de manière abusive. Par exemple, un logiciel d’automatisation, vous avez envoyé trop d’invitations, vous avez créé un faux compte LinkedIn.

Est-il possible de débloquer mon compte LinkedIn ?

Oui, c’est possible en fonction de la restriction. Vous allez passer par plusieurs étapes de vérification de la part de LinkedIn.

Comment éviter mon compte d’être restreint par LinkedIn ?

Utilisez un outil d’automatisation qui met la priorité de votre compte en n°1 comme ProspectIn ou Waalaxy. Ne partagez pas de contenu inapproprié, ne spammez pas les utilisateurs.