Guide SEO : Les 7 étapes à suivre pour se lancer

Rejoignez +5400 lecteurs de la newsletter Supernova ☄️

Désinscription en 1 clic.

Le SEO, c’est le pilier invisible d’une boîte. Sous-côté et souvent négligé, il constitue en réalité la colonne vertébrale essentielle sur laquelle repose toute la croissance de votre entreprise.🪴

Chez Waalaxy, environ 30 % de notre acquisition est générée par le SEO. Aujourd’hui, avec une équipe d’une cinquantaine de personnes tous métiers confondus, on a dépassé les 300 000 visiteurs mensuels sur le blog Waalaxy.

Ce trafic est le résultat d’un dur labeur et de beaucoup d’erreurs de parcours.

Il résulte surtout d’une méthodologie très bien ficelée et d’ingrédients clés. 🧑🏼‍🍳

C’est le sujet de la Masterclass d’Amandine Bart, Head of Acquisition chez Waalaxy experte en SEO. 🎥

Elle vous guide dans cette vidéo :

  • Comment lancer votre SEO en partant de 0.
  • Les blocs fondamentaux du SEO.
  • Les bonnes pratiques & erreurs à éviter.
  • La boîte à outils SEO indispensable.

Ce Guide SEO est un condensé de la masterclass filmée.

Pour une expérience totale, on vous invite à la regarder dès maintenant :


Les 3 blocs fondamentaux du SEO

Le SEO, c’est 3 blocs : le bloc technique, le bloc contenu et le bloc confiance. 🏛️

L’erreur n°1 qu’a faite Amandine en lançant la stratégie SEO de Waalaxy, c’est de ne pas considérer ces 3 parties ensemble.

Autrement dit, travailler un peu sur chacun de ces piliers, indépendamment les uns des autres. On s’éparpillait, car il nous manquait un ingrédient crucial : la régularité.

L’absence de régularité eut raison :

  • du trafic du blog : il ne décollait pas.
  • du site web : plein de bugs techniques.
  • de la confiance de Google : on ne parlait pas de nous.

À partir de ce postulat, tout a été repris de 0 pour travailler ces 3 tronçons de façon synchrone. 👇🏼

Le bloc technique

Le bloc technique est la partie qui a été le plus boycottée par Amandine et son équipe. Car une fois que vous avez fait votre site internet, tout est réglé. Vous pouvez vous lancer et ne plus vous en occuper.

Eh bien non. Cette partie est sûrement la plus complexe et difficile à travailler.

1) Kézako ?

Amandine nous résume l’importance de ce pilier de cette manière :

Concrètement, on optimise :

🟠 Pour Google : on doit répondre à un certain nombre de règles que nous impose le moteur de recherche.

Google, c’est 500 mises à jour de son algorithme par an. D’où la nécessité d’être à l’affût tout le temps et, de rester connecté pour pouvoir faire des mises à jour en fonction des nouvelles règles.

🟠 Pour l’utilisateur : un site optimisé doit aller vite, être rapide à charger, et léger. On estime qu’un utilisateur quitte un site s’il met plus de 3 secondes à s’afficher.

Google, dans l’objectif de proposer la meilleure expérience à son utilisateur, accordera une note plus élevée aux sites respectant ces règles. On ne lésine donc pas sur cette partie.

2) Comment on améliore la technique de son site ?

2.1 Traiter le pilier technique de votre site grâce à PageSpeed Insight (by Google)

PageSpeed Insight est un outil qui permet de mesurer la vitesse de chargement de vos pages sur votre site web.

Vous découvrirez 2 notes différentes :

🟣 L’une sur la “partie mobile” de votre site.

🟣 L’autre sur la “partie bureau / ordinateur”.

Vous devrez porter le maximum de votre attention sur la “partie mobile” puisque c’est celle que Google va analyser en premier. Le fait d’avoir une bonne note sur la “partie bureau” ne vous donne pas le droit de boycotter la “partie mobile”. 🚫

  • Comment analyser ces notes ?

→ À partir de 90, votre site est bien et performant.

Google vous donnera les éléments sur lesquels vous devrez travailler techniquement. Suivez ses recommandations pour augmenter votre note.

(Par exemple : “Les images ne sont pas correctement dimensionnées, vos utilisateurs ne pourront pas bien voir le contenu de votre page”). Plutôt sympa.

⚠️ Veillez à regarder les recommandations de Google sur les deux parties, puisqu’elles ne seront pas les mêmes selon que vous êtes sur mobile ou sur bureau.

Autrement dit, cet outil supprime, optimise et compresse tous les fichiers inutiles qui vont venir plomber la note de votre site sur PageSpeed Insights.

2.2 Traiter le pilier technique avec un bon paramétrage SEO

La note PageSpeed Insights est importante, mais pas seulement ! Encore plus important à satisfaire, c’est Google qui doit vous accorder une belle note pour référencer votre site sur son moteur de recherche.

Cela passe par d’autres facteurs comme :

🟠 Le Site Map XML :

Pour comprendre ce que ça finit, voyons ça comme un plan de ville pour Google.

Le Site Map XML est ce plan. Il guide Google à travers les rues (les pages) de votre site, lui montrant où ça se trouve.

C’est comme donner une carte au trésor à Google où chaque “X” marque une page importante de votre site. De ce fait, Google peut facilement trouver & comprendre la structure de votre site, ce qui l’aide à afficher vos pages dans les résultats de recherche.

🟠 L’indexation de vos pages sur Google :

L’indexation, c’est comme si Google prenait des notes sur chaque page de votre site pour se souvenir de ce qu’elle contient. Quand quelqu’un cherche quelque chose sur Google, il ira fouiller dans ces notes pour trouver les pages qui correspondent le mieux à la recherche.

Si votre page est bien notée (= bien indexée), elle aura plus de chances d’apparaître dans les résultats quand quelqu’un cherche un sujet lié à ce que vous proposez.

🟠 La gestion cache :

La gestion cache c’est comme si vous prépariez vos repas en avance et que vous les mettiez au frigo pour les conserver. Quand quelqu’un visite votre site, au lieu de préparer le repas (= charger toute la page) à chaque fois, vous servez ce qui était conservé au frigo (la version cache).

Ce système rend votre site plus rapide pour les visiteurs, car Google apprécie les sites qui servent rapidement leur contenu. Ceci aide à améliorer votre position dans les résultats de recherche (= votre référencement).

Optimiser ces 3 aspects aide Google à mieux comprendre, mémoriser et accéder rapidement à votre site.

Ce qui améliore mécaniquement votre visibilité dans les résultats de recherche.

La technique est à entretenir régulièrement.

Chez Waalaxy, il fait l’objet d’une journée de travail par mois.

C’est comme le contrôle technique de votre voiture. Mais chaque mois. 🚓

Obtenez vos premiers clients cette semaine

waalaxy dashboard

Profitez de la puissance de Waalaxy pour générer des leads tous les jours. Commencez à prospecter gratuitement dès aujourd’hui.

Le bloc contenu

Pour rester dans les métaphores autour des voitures, on peut définir le contenu comme le carburant que vous donnez à votre voiture pour qu’elle puisse avancer. Ici, c’est le carburant que vous donnez à Google pour pouvoir avancer dans les résultats de recherche. 🚗

1) Kézako ?

💡 Le bloc contenu inclut tous les mots que vous donnez à Google, que ce soit sur vos pages, vos articles, vos pages « catégories » pour vous référencer sur le moteur de recherche.

2) Comment savoir quel contenu peut me référencer sur Google ?

Vous allez publier du contenu sur des pages, des articles qui ont pour objectif de vous faire avancer dans le classement de Google et donc, de vous référencer le plus haut possible. 🔝

Pour savoir quel contenu vous devrez publier pour mener cette entreprise à bien, il faut déterminer vos mots-clés.

Savoir quels sont vos mots-clés, et bien les choisir vous permet de créer du contenu autour de cette thématique et d’avoir la bonne méthode pour votre SEO.

→ Posez-vous donc sur :

🟣 Quels mots-clés vous voulez vous positionner ?

🟣 Quel est votre ou vos mots clés idéaux ?

Dans l’exemple de Waalaxy, notre mot-clé idéal était “prospection linkedin”.

Notre contenu avait pour objectif de nous positionner le plus haut possible dans les recherches de Google sur ce mot-clé. 🎯

→ Un utilisateur qui tape “prospection Linkedin” sur Google, devrait tomber en premier sur notre blog Waalaxy.

→ Pour faire votre étude de mots-clés, vous devez savoir quel est le volume de recherche qui correspond à ce mot-clé.

En d’autres termes, combien de fois ce mot-clé est-il cherché par des utilisateurs sur Google ?

→ Pour faire cela, prenez un Excel sur lequel vous faites 3 colonnes :

  • Mots-clés, (par exemple “prospection Linkedin”).
  • Volumes de recherche.
  • Concurrence.

→ Ensuite, rendez-vous sur l’outil Semrush qui sert à :

  • Chercher le volume de recherche sur votre mot-clé idéal.
  • Proposer des mots-clés qui se rapprochent de votre mot-clé idéal. (qui seraient soit plus pertinents pour votre recherche, soit plus faciles à atteindre).

→ Ensuite, afin de s’assurer que vous pourrez atteindre ces mots-clés (qu’ils ne sont pas trop hauts / durs à atteindre), on va aller chercher la concurrence sur ces mêmes maîtres-mots.

⚠️ Notez que :

  • En dessous de 100 résultats de recherche, c’est très peu concurrentiel.
  • En dessous de 1000 résultats de recherche, on commence à être sur un niveau de concurrence atteignable.
  • Au dessus de 10 000, au démarrage, c’est très compliqué.
  • Au dessus de 100 000 c’est impossible (au démarrage).

En résumé, pour construire votre étude de mots-clés, faites un tableau Excel avec 3 colonnes : mots-clés, volume de recherche, concurrence.

⏰ Vous pouvez éventuellement ajouter une 4 ème colonne “Priorité” pour déterminer la priorité à vous positionner sur tel ou tel mot-clé.

  • Comment déterminer le mot-clé que je dois prioriser ?

🟠 Astuce 1 : Utilisez le ratio volume de recherche/concurrence.

Choisissez en priorité le mot-clé qui a le + de volume mais le – de concurrence.

Ceci déterminera les mots-clés sur lesquels vous pourrez rapidement vous positionner et donc rapidement générer du trafic SEO.

🟠 Astuce 2 : Pensez business.

Quelle catégorie de mots-clés ou de thématique pourrait me permettre d’atteindre des clients rapidement ?

Soyez cohérent avec vos besoins, et le service ou produit de votre entreprise.

⇨ Dans notre exemple, Waalaxy vend un outil de prospection automatisée sur LinkedIn. Parler de « Instagram » par exemple nous aurait fait passer à côté de notre thématique principale.

Déterminer la priorité de vos mots-clés vous permettra d’établir votre calendrier éditorial 📅 autrement dit, comment vous allez organiser la sortie de vos articles, de vos pages en fonction des mots-clés sur lesquels vous voulez vous positionner.

3) À quelle fréquence publier du contenu ?

L’une des plus grosses erreurs qui a été faite par Amandine et son équipe au démarrage, c’est de ne pas avoir de planning éditorial, autrement dit, publier du contenu à la volée. Ce n’est pas la bonne méthode SEO, ni une bonne pratique. ❌

En effet, pour générer du trafic SEO et plaire à Google, vous devez être régulier dans la publication de vos contenus. D’où l’intérêt et même la nécessité d’avoir un planning éditorial. 📆

Une fois que vous avez vos mots-clés, et que vous avez déterminé leur priorité ✅, vous allez déterminer la date de publication de ces contenus.

→ Pour cela, reprenez votre Excel et ajoutez la colonne “Date de publication”.

Si vous démarrez votre strat’ SEO, vous devrez a minima publier 1 article / semaine. Si vous souhaitez augmenter ce rythme, vous devrez être certain de pouvoir tenir la cadence.

→ Si vous augmentez votre rythme pour ensuite le redescendre, Google vous pénalisera.

4) Pour qui j’écris ?

→ Vous devrez vous poser sur :

🟣 Qui sont mes prospects ?

🟣 Qu’attendent-ils de mon article ?

Chez Waalaxy au démarrage, Amandine a commis cette erreur. Publier du contenu sur certains mots-clés qu’on savait pouvoir atteindre facilement, mais sans jamais s’être posé la question “Pour qui on a écrit cet article ?”.

Résultat ? Beaucoup de contenus à côté de la plaque. On écrivait pour Google et non pour l’utilisateur (donc pas de clics → donc pas de visiteurs).

→ Pour savoir ce que veulent lire vos prospects, vous devez déterminer leur intention de recherche. 🕵🏼

4.1 ) L’intention de recherche

Par définition : quelle était l’intention de ce prospect quand il a tapé ce mot dans la barre de recherche Google ?

Votre mot-clé détermine ce que vous devez donner à Google.

Votre intention de recherche détermine ce que vous devez donner à vos prospects.

→ Avant d’écrire, allez chercher l’intention de recherche et axez votre contenu en fonction d’elle.

  • Comment savoir quelle est l’intention de recherche ? 

Pour ce faire, 2 astuces :

🟠 Avec la recherche de Google :

Vous pouvez taper votre mot-clé dans la barre de recherche de Google. Plusieurs éléments vont vous permettre de trouver l’intention de recherche : 

  • Les résultats de recherche.
  • Les suggestions de recherche.
  • Les “autres questions” de Google.
  • Les titres des pages de vos concurrents.

On appelle ça la SERP (Search Engine Result Page. Autrement dit les résultats de votre page de recherche.

→ Prenons l’exemple du mot-clé “prospection Linkedin” et déterminons son intention de recherche :

Pour cela :

  • Allez sur Google et tapez « prospection linkedin » dans la barre de recherche.
  • Regardez tous les éléments : titres & pages qui composent la page de recherche.

Dans notre exemple, la plupart des titres commencent par « Comment ».

C’est la thématique la plus recherchée par les utilisateurs, l’intention de recherche est donc informationnelle

🟠 Avec l’outil Semrush :

L’outil vous donne directement l’intention de recherche (ou les intentions) de votre mot-clé.

5) Quels contenus publier ?

On va distinguer 3 types de contenus à publier sur votre site / votre blog :

🟣 Le contenu de conversion

Qui a pour objectif de répondre à une question précise de l’utilisateur en plaçant votre outil / solution comme la réponse à sa problématique.

👽 Chez Waalaxy, un de nos contenus de conversion est : Qu’est-ce que le Sales Navigator ? 

🟣 Le contenu de trafic

Des contenus plus généralistes, qui répondent à des problématiques qui ne vous concernent pas directement. On cherche à travailler notre image de marque.

👽 Chez Waalaxy, un de nos contenus de trafic est : « Emojis LinkedIn: Liste à copier / coller ».

🟣 Le contenu “guide”

Des contenus très longs, de bonne qualité et à forte valeur ajoutée. Ils ont pour objectif de se positionner sur un mot-clé principal. Google aime les longs articles, on recommande en général > 5 K de mots.

👽 Chez Waalaxy, un de nos contenus guide est : Le Guide de l’Inbound Marketing.

6) Étude de cas : l’exemple Waalaxy

Si vous êtes assureur et que vous vous lancez en SEO, chercher à tout de suite vous positionner sur le mot-clé “assurance” est une mauvaise pratique. ✋🏼

C’est un mot-clé à très fort volume de recherche avec une concurrence énorme, où des mastodontes vont déjà être positionnés. (Comme AXA, Direct Assurance, Service-Public.fr).

Il va vous être très difficile de vous positionner dessus.

Il est plus intéressant de chercher à vous positionner d’abord sur des mots-clés avec un ratio volume/concurrence plus faible.

À ce titre, quand Amandine a démarré la stratégie SEO de Waalaxy, le mot-clé “Linkedin” était hyper intéressant en termes de volumes de recherche, mais tout autant concurrentiel.

Elle aurait dû chercher à battre des sites comme Wikipédia ou Larousse. En gros, c’est inatteignable au démarrage.

6.1 ) Comment cibler des mots-clés très concurrentiels ?

🛑 Ne pointez par vers ce mot-clé directement en écrivant beaucoup de contenus dirigés uniquement dessus.

✅ Cibler les mots-clés autour du mot-clé principal.

    1. Reprenez le tuto 2 qui vous indique comment chercher un mot-clé sur Semrush.

    1. Regardez les mots-clés connexes que vous propose Semrush.

Dans l’exemple de Waalaxy, au lieu d’écrire sur “LinkedIn”, Semrush nous a proposé des mots-clés connexes :

  • « À quoi sert LinkedIn”.
  • “Vendre sur LinkedIn”.
  • “Hashtags LinkedIn” etc.

Amandine et son équipe se sont donc concentrées sur la rédaction d’articles sur ces mots-clés.

Tout en créant sur le blog Waalaxy une catégorie spécifique à LinkedIn où on retrouve tous ces articles (= tous les “sous mots-clés” associés au mot-principal “Linkedin”) :

Pour y parvenir, vous devrez être capable de répondre à n’importe quelle sous-question liée à votre sujet principal.

🎯 Le blog Waalaxy s’est positionné Top 6 sur le mot-clé “LinkedIn”  3 ans après sa création.

En effet, la publication d’une cinquantaine d’articles traitant de ces “sous-sujets” a renforcé notre expertise LinkedIn auprès de Google. Nous avons pu ensuite nous positionner sur le mot-clé “Linkedin” via un Guide LinkedIn. 🥂

7) L’importance d’optimiser vos contenus existants

Optimiser vos contenus existants (par exemple, vos articles), c’est ce qui va vous permettre de générer du trafic SEO et de la croissance. ↗️

7.1) Pourquoi optimiser ses articles existants ?

Au même titre que votre bloc technique, vous devez vous occuper régulièrement de vos articles. Sous peine d’être pénalisé par Google.

Vous devez les optimiser avec des informations à jour :

🟠 L’intention de recherche de votre contenu a peut-être changé avec le temps. Votre contenu ne colle plus avec celle-ci, il est nécessaire de refaire vos recherches et de l’actualiser.

🟠 Google adore le contenu mis à jour. Vous lui prouvez votre rigueur et votre sérieux (et par extension, ceux de votre site), ce qui augmente vos chances de rester bien positionné dans son moteur de recherche.

👽 Le cas de Waalaxy :

Pendant un moment, Amandine et son équipe ont arrêté de publier du contenu original. Ils ont simplement optimisé & mis à jour leurs anciens articles, déjà positionnés sur leurs mots-clés.

Le trafic SEO a décollé puisque :

🟣 Google a considéré le sérieux du blog.

🟣 Les contenus ont été réorientés en fonction :

-des tendances du moment.

-de nouvelles informations.

-et des potentiels changements d’intentions de recherche.

7.2) Comment optimiser vos contenus existants ?

→ Faites un audit de votre article.

  • Est-ce que la DA de votre article colle toujours à votre charte graphique ?
  • Selon quelle intention de recherche l’article a-t-il été écrit ?
  • Quel est le mot-clé qu’il cible ?

→ Allez vérifier l’intention de recherche.

Pour ce faire, allez sur Google et suivez les tutos 4 et 5 de cet article. 👆🏼

En fonction de la réponse, vous saurez si votre article répond toujours à la bonne intention de recherche, ou si elle doit être actualisée.

→ Allez vérifier le volume de recherches du mot-clé ciblé par l’article.

Pour ce faire, allez sur Semrush et suivez le tuto 2 de cet article. 👆🏼

→ Remettez à jour le contenu en tenant compte de tous ces éléments.

Le bloc confiance

Le bloc confiance n’est pas abordé par Amandine dans la masterclass vidéo puisque c’est une partie complexe qui a très vite été déléguée en externe.

On a tout de même eu envie de vous en toucher quelques mots. 😊

1) Kézako ?

💡 Le bloc confiance fait écho à la confiance que va vous accorder Google.

En effet, Google cherche à recommander à ses utilisateurs des sites fiables et de qualité, il veut éviter les sites douteux.

La confiance de Google se calcule grâce à des backlinks (= des liens de retour), qu’on peut résumer en 3 points :

🟠 Combien de personnes parlent de vous sur Internet ? (pointent vers votre site)

🟠  Est-ce que ces personnes qui parlent de vous sont de confiance ?

🟠  Dans quelle catégorie peut-on placer votre site ?

2) Une stratégie de backlinks (de liens)

C’est une stratégie que l’on met en place quand on est avancé dans son SEO, en effet, c’est une stratégie à long terme.

Il existe 3 indicateurs dans une stratégie de liens :

🟣 Le niveau de confiance.

Qui parle de vous ? Quels types de sites parlent de vous ? (des sites fiables, des annuaires, des médias importants…).

🟣 Le volume de citation.

Combien de personnes parlent de vous ?

C’est un indicateur à prendre avec des pincettes. En effet, si beaucoup de sites parlent de vous, mais que ce sont que des sites douteux ce n’est pas bon. (Qualité des liens > Quantité des liens)

🟣 La catégorie de votre site.

En fonction de vos contenus et des types de sites qui parlent de vous, Google va vous ranger dans une catégorie majoritaire.

Vous serez considéré comme “expert” dans tel ou tel domaine et donc, vous augmenterez vos chances d’être référencé sur un mot-clé lié.

3) 3 bonnes pratiques pour le bloc confiance

🟠 Cibler un blog dans lequel vous voulez apparaître.

🟠 Contactez l’auteur et proposez de lui écrire un article de blog sur la thématique où vous êtes expert contre un lien vers votre site. 🤝🏻

🟠 Faites des liens vers des sites de confiance dans votre domaine.

Si ces sites sont là depuis longtemps, s’ils ont du trafic, et s’ils sont fiables (informations fiables & informations vérifiables alors vous pouvez y aller).

Les outils SEO indispensables

On vous a classé les outils indispensables pour votre stratégie SEO par type de pilier et par niveau d’expertise. 🧰

1) Le bloc technique

  • Imagify : un outil pour compresser vos fichiers et médias afin d’optimiser le chargement de vos pages.
  • Brokenlinks : un outil qui vous permet de vérifier les liens cassés de votre site et de vos contenus.
  • PageSpeed Insights : un outil qui accorde une note technique à votre site, et vous propose des recommandations pour optimiser ce côté technique.
  • WPRocket : un outil qui supprime et optimise les fichiers inutiles de votre site dans le but d’améliorer votre note PageSpeed Insights.

2) Le bloc contenu

👶🏼 Niveau débutant :

  • Ubersuggest : un outil qui vous permet de faire vos recherches de mots-clés, de volumes et également de l’analyse concurrentielle.
  • Mangools Keyword Finder : un outil qui va vous permettre de naviguer sur les sites de vos concurrents et de sortir tous les mots-clés sur lesquels ils sont positionnés.
  • AnswerThePublic : un outil qui vous donne des centaines d’idées de contenus en fonction d’une recherche de mots-clés.
  • MerciApp : un outil pour corriger les fautes d’orthographe de vos contenus.
  • Canva : l’outil par excellence pour faire n’importe quel visuel.

👵🏼 Niveau avancé :

  • Semrush : un outil qui vous permet, comme on l’a vu au cours de cet article, de faire vos recherches de mots-clés principaux et sous-principaux, de trouver le volume de recherche et l’intention de recherche.
  • Ahrefs : un outil qui vous permet de faire l’analyse concurrentielle, de trouver les mots-clés que vos prospects cherchent, et de découvrir des idées de contenus.
  • 1.fr : un outil qui vous permet de savoir sur quels mots-clés vous devriez vous placer, donc ceux sur lesquels vous devriez écrire des contenus.
  • Polylang : un pluggin WordPress qui vous permet de traduire vos articles dans d’autres langues.

Analyser son trafic SEO

Analyser son trafic SEO c’est essentiel pour mesurer la performance de ta stratégie. 

1) Cibler ses KPIs

Quand on vient de lancer sa stratégie SEO, vouloir analyser son site de A à Z, c’est inutile. On vous recommande de vous baser sur 3 KPIs (des indicateurs de performance) principaux :

🟠 Le trafic SEO mensuel :

Qui vous permet d’analyser d’un mois à l’autre le trafic SEO de votre site, et par effet ricochet, de votre croissance.

🟠 Le trafic SEO journalier :

Qui vous permet d’estimer combien de trafic SEO vous allez faire sur le mois ou l’année.

🟠 Votre meilleur jour de trafic SEO :

Chez Waalaxy par exemple, le trafic SEO de notre blog le week-end dégringole, comparé à celui du lundi au vendredi.

Une fois que vous avez ciblé vos indicateurs clés, vous serez en mesure d’établir un rapport SEO.

2) Faire vos rapports SEO

 📊 Un rapport SEO n’est pas aussi technique que vous le pensez, on vous montre comment l’établir le plus facilement possible. (certifié sans prise de tête ✅)

→ Prenez un Excel ou un Notion, et créez une nouvelle feuille.

→ Faites un tableau de 3 colonnes : les mois, le trafic, et l’évolution.

→ Chaque mois, rentrez le trafic SEO dans la colonne “trafic” et faites un calcul pour mesurer l’évolution par rapport au mois précédent.

→ Faites une ligne “total” pour calculer votre trafic SEO total sur les 12 mois.

 

Dans l’exemple de Waalaxy, notre blog est traduit en 11 langues. 🗺️

Amandine va également tracker les KPIs du blog (trafic mensuel, évolution) dans ces langues-là, en faisant le même Excel qu’au-dessus. 👆🏼

Ce rapport SEO va alors montrer quelles sont les langues qui attirent le plus de trafic SEO.

Pour le blog de Waalaxy cela signifie qu’on va chercher à publier du contenu de façon plus importante sur ces langues-là pour :

  • Se positionner sur des mots-clés étrangers.
  • Augmenter notre taux de conversion (blog → outil Waalaxy).

2.1) L’importance du tracking en SEO

  • Le tracking kézako ?

Un outil de tracking va nous permettre d’associer un comportement, une interaction, une information, à un utilisateur et, par la suite, nous proposer d’analyser ces comportements au niveau macro, c’est-à-dire d’analyser les comportements de tous nos utilisateurs à la fois.

Typiquement pour le blog Waalaxy, le tracking nous permet principalement :

  • De savoir combien le SEO génère de visiteurs.
  • De savoir combien le SEO rapporte (en €).

2.2) Comment traduire vos rapports SEO à vos équipes ?

On ne va pas se mentir, quand il s’agit de chiffres & de tableaux Excel, vous pouvez perdre l’attention des 3/4 de vos équipes.

Plutôt que de leur balancer vos rapports Excel, documentez le tout pour que ce soit plus digeste. 🍃

Amandine vous donne quelques tips pour documenter vos rapports SEO à vos équipes.

✅ Certifié friendly et efficace afin de conserver intact l’intérêt de vos équipes :

🟣  Faites un récapitulatif court et concis de ce qu’il faut tirer des chiffres de vos rapports SEO.

→ Combien de visiteurs SEO sur la période X / Combien vous avez généré d’€ via le SEO (via votre blog, via votre landing page, via votre page Y etc).

🟣 Mettez des GIFs. Beaucoup de GIFs.

→ Aucun être humain ne peut regarder un document sans 1 GIF. Soyez généreux, mettez-en au moins 2.

🟣  Mettez en avant les petites victoires de la période.

→ Vous êtes passé position 0 sur le mot-clé “X”, vous avez réussi à vous positionner sur un mot-clé hyperniché, votre trafic SEO a explosé ? Balancez. 🚀

Par exemple :

🟣  Faites un mini-récapitulatif de votre stratégie SEO du moment (ou de votre stratégie SEO globale).

🟣  Mettez en avant les articles et contenus écrits qui génèrent le plus de trafic.

🟣  Redéfinissez les composantes de votre stratégie SEO.

Erreurs à éviter et bonnes pratiques SEO

On vous récapitule la checklist des erreurs à éviter et des bonnes pratiques pour lancer et réussir votre stratégie SEO :

1) Checklist des erreurs à ne pas cocher

1.1) En général :

🚫 Le manque de régularité sur le travail de vos 3 piliers.

🚫 Ne pas avoir de stratégie SEO définie.

🚫 Ne pas suivre ses KPIs.

1.2) Sur le pilier technique :

🚫 Négliger le choix de l’hébergeur de votre site.

🚫 Négliger l’aspect technique de votre site.

1.3) Sur le bloc contenu :

🚫 Le manque de régularité sur la rédaction et la publication de contenus.

🚫 Ne pas mettre à jour ses articles, ses liens, ses pages.

🚫 Ecrire pour Google et non pour ses prospects.

🚫 Choisir des mots-clés inatteignables.

2) Checklist des bonnes pratiques à cocher

2.1) En général :

✅ Avoir une stratégie SEO cohérente avec ce que l’on vend ou propose.

✅ Travailler sur les 3 piliers du SEO en même temps.

✅ Être rigoureux et régulier.

2.2) Sur le bloc technique :

✅ Compressez vos images pour qu’elles ne soient pas trop lourdes.

Elles pourraient ralentir le chargement de vos pages.

✅ Vérifiez les “liens cassés” de votre site chaque semaine.

Vous avez supprimé une page, mais vous redirigiez vers elle dans l’un de vos articles? Votre lien est cassé et n’est donc plus accessible.

✅ Faites des checks réguliers de vos Call-to-Action, de vos liens, du chargement de vos pages.

✅ Choisissez un thème sur WordPress qui soit SEO-friendly, autrement dit qui soit de base pas trop lourd (par exemple : Hello Elemantor, Astra, Avada, Divi..).

✅ Supprimer vos plugins non-utilisés en ne conservant que les essentiels.

✅ Faites une sauvegarde de votre site avant chaque action.

Ayez un plugin de sauvegarde pour éviter les accidents.

✅ Mettez à jour WordPress régulièrement.

✅ Mettez à jour toutes vos extensions.

✅ Ayez un hébergement performant.

Prenez un hébergement solide & performant, comme OVH, ou Kinsta.

2.3) Sur le bloc contenu :

✅  Choisissez les bons mots-clés.

✅  Optimisez vos contenus existants.

✅ Écrivez d’abord pour vos prospects, ensuite pour Google.

✅ Publiez régulièrement en vous aidant d’un planning éditorial.

✅  Analysez le volume de recherche, la concurrence et l’intention de recherche.

✅ Diversifiez vos contenus écrits pour qu’ils répondent chacun à un objectif précis.

Les 3 mantras du SEO

🟣 La qualité > la quantité.

  • Un site beau, agréable, design et rapide à charger.
  • Des contenus adaptés à ce que cherchent vos prospects.

🟣 Le moteur de réponse > le moteur de recherche.

  • Proposez la meilleure réponse à ce que cherchent vos prospects pour être positionné Top 3 des premières recherches.

🟣 La régularité > le reste.

  • Privilégiez la régularité de publication plutôt que la quantité de publication. Google aime les comportements qui sont naturels.
  • Publiez 1 article par semaine pendant 1 an plutôt que 50 articles d’un coup. Ceci vaut pour n’importe quelle stratégie de contenu.

Waalaxy, c’est aussi un Média qui s’appelle Supernova. ☄️

On a pour mission d’accompagner les boîtes de < 100 personnes à passer de 0 à 10M € de revenu grâce au digital.

Ces boîtes représentent 90 % de nos clients, autrement dit : on sait de quoi on parle.

En bonus du Guide SEO

L’équipe SEO de Waalaxy donne tous ses conseils SEO et SEA sur notre chaîne Youtube

 

Conclusion du Guide SEO

On espère que ce Guide SEO vous a plu et vous a donné les clés pour lancer votre stratégie dès maintenant. 

Pour aller plus loin, on vous recommande de consulter toutes les ressources dont on vous a parlé dans cet article. 

 

Ophélie

Génératrice de débats, fan inconditionnelle des lézards et des loisirs créatifs.

Pour aller plus loin :

Dans le contexte actuel, la compétition pour attirer les meilleurs talents est rude, et trouver/recruter des cadres dirigeants de haut

19/07/2024

Un plan d’action commercial, c’est un peu comme la clé qui ouvre un trésor 🪙, ça permet de transformer une

19/07/2024

Pour le recruteur d’aujourd’hui, avoir les bons outils de recrutement est devenu indispensable ! Les avancées technologiques simplifient considérablement le

12/07/2024

7 exemples de messages de prospection LinkedIn réussis

Masterclasses

Dans la piscine

Sucess story